Rachat de crédit en ligne, baissez vos mensualités jusqu'à -60%
Besoin d'argent rapidement ? Meilleurs taux pour réaliser vos envies. Demandez votre rachat de crédit en toute liberté. Demande gratuite, réponse immédiate !

Société Offre Montant min Montant max Durée min Durée max TAEG min TAEG max Frais dossier
Crédigo
Crédigo
11 500 €1 500 000 €6 mois420 moisNCNC0 €
Finaprêts
Finaprêts
215 000 €550 000 €60 mois300 moisNCNC0 €
Cofidis
Cofidis
33 000 €80 000 €12 mois144 mois5,97%21,10%0 €
Cetelem
Cetelem
46 000 €200 000 €12 mois300 mois0,90%21,12%0 €
Cofinoga
Cofinoga
56 000 €200 000 €12 mois300 mois0,90%21,12%0 €
Younited Credit
Younited Credit
61 000 €50 000 €6 mois84 mois0,90%14,89%0 €
Carrefour Banque
Carrefour Banque
71 500 €Illimité60 mois300 moisNCNC0 €
Sofinco
Sofinco
83 000 €100 000 €36 mois120 mois5,95%5,95%0 €
GMF
GMF
95 000 €NC36 mois144 mois5,85%5,85%0 €
La Banque Postale
La Banque Postale
101 500 €75 000 €12 mois144 moisNCNC0 €
BNP Paribas
BNP Paribas
113 000 €75 000 €4 mois108 moisNCNC0 €
LCL
LCL
123 000 €75 000 €12 mois84 moisNCNC60 € à 300 €
Crédit du Nord
Crédit du Nord
131 500 €32 000 €12 mois84 moisNCNC0 €
My Money Bank
My Money Bank
14NCNCNCNCNCNCNC
BPE
BPE
15NCNCNCNCNCNCNC
MAIF
MAIF
16NCNCNCNCNCNCNC
Banque Populaire
Banque Populaire
17NCNCNCNCNCNCNC

Les classements et résultats présents sur ce comparateur de crédit indépendant représentent une sélection de sociétés basée sur des critères objectifs et/ou subjectifs comme le TAEG, le TAEA, les coûts, la durée, le montant emprunté, l'objet du crédit, la popularité, la qualité du service clients, etc. L'ordre de tri par défaut est la performance de l’offre.


Vous avez un prêt travaux, un prêt auto et un prêt personnel qui vous pèsent financièrement ? Réfléchissez à un rachat de crédit. C'est pour vous le meilleur moyen de sortir de cette crise de prêts. Faites appel à des organismes prêteurs, ils sauront vous guider dans cette démarche. Que vous ayez besoin de vous soustraire d'une situation financière difficile due aux aléas de la vie (chômage, maladie necéssitant de lourds traitements, décès) ou que vous souhaitiez financer un nouveau projet, ces établissements financiers vous rachètent tous vos crédits et les fusionnent en un seul ! Faites la somme de vos emprunts dans le tableau de simulation de rachat de crédit. Vous aurez un aperçu approximatif de vos nouvelles mensualités. Vous découvrirez que vous pouvez réduire de 60% vos charges mensuelles. Pour savoir concrètement à combien reviendra votre rachat de crédit, appelez les téléopérateurs de ces établissements ou remplissez leur formulaire en ligne : c'est gratuit, sans engagement de votre part et surtout c'est la garantie d'une réponse de principe, claire et rapide. Pour obtenir votre rachat de crédit au plus vite, quelques pièces sont nécessaires à la constitution de votre dossier (des copies de pièce d'identité et de livret de famille, vos 3 derniers bulletins de paie, vos 3 derniers relevés de compte, un RIB, et autres documents selon la spécificité de votre cas) afin de permettre une étude de votre situation financière. Vous pouvez espérer une réponse définitive, positive comme négative, au bout de 48h seulement. Sachez aussi qu'un rachat de crédit ne concerne pas que les crédits en eux-mêmes mais aussi des dettes personnelles ou encore des baux impayés comme des retards de paiements aux impôts.

Meilleur rachat de crédit
Crédigo
Finaprêts
Cofidis
Cetelem
Cofinoga
Younited Credit
Carrefour Banque
Sofinco
GMF
La Banque Postale



Vous croulez sous les crédits ? Vous ne savez plus comment joindre les deux bouts ? A votre prêt immobilier se sont ajoutés des crédits à la consommation ? Vous vous retrouvez à devoir débourser des sommes astronomiques à des taux d'intérêt faramineux ? Il existe une solution : soumettre une demande de rachat de crédit. Le principe est simple : un organisme financier se charge de regrouper tous les prêts que vous avez pu contracter en un seul et unique crédit. Vous pourrez par exemple regrouper un prêt personnel, un crédit auto, une dette fiscale, un crédit travaux et une réserve d'argent où vous avez puisé. Tous vos crédits ne feront plus qu'un : le taux pourra être plus intéressant, la durée pourra être allongée et vos mensualités s'en trouveront allégées ! Vous n'aurez plus qu'une seule mensualité auprès d'un seul et unique organisme financier. Ainsi, en regroupant vos échéances, vous pourrez espérer une baisse de vos paiements mensuels allant de 20 à 60% ! Pour cela, rien de plus simple : il vous suffit de soumettre une demande de rachat de crédit en ligne à un organisme bancaire qui se chargera de vous recontacter. Dès que votre dossier est accepté, tout peut aller très vite : l'ensemble de vos prêts actuels est soldé et le nouveau crédit se met en route. Ne vivez plus dans la peur qu'un prélèvement soit refusé par manque de provision, ne vivez plus à découvert ! Le sur-endettement n'est pas une fatalité et vous savez à présent qu'il existe une solution en faisant une demande de rachat de crédit !

Crédigo
Crédigo
● Courtier rachat de crédit de 1 500 € à 1 500 000 €
● Rachat de crédits sur 6 à 420 mois
● TAEG fixe selon votre profil
● Approche humaine et personnalisée
● Écoute individuelle pour mieux vous répondre
● Expertise pour vous assurer des solutions durables
● Rapidité et efficacité dans l’étude de votre dossier de rachat crédits
● Le respect du secret professionnel
● Téléphone du lundi au vendredi de 8h30 à 18h00

Avis Crédigo : depuis 1998, Crédigo est le spécialiste du rachat de crédit des personnes physiques, particuliers et/ou professionnels, propriétaires ou locataires (salariés, retraités, fonctionnaires, intérimaires, professions libérales, chef d’entreprise, artisans). Et depuis 2006, Crédigo est le premier intermédiaire bancaire certifié ISO 9001 par l'AFAQ. Crédigo propose des solutions rachat crédit pour réduire son taux d'endettement et ses mensualités.

Je tiens à remercier mon conseiller financier pour sa disponibilité et les réponses aux questions que nous lui avons posé. Encore un grand merci et si je peux recommander Crédigo pour un rachat de credit, je le ferai volontiers.



Finaprêts
Finaprêts
● Comparateur rachat de crédit de 15 000 € à 550 000 €
● Simulation rachat de crédit sur 60 à 300 mois
● TAEG fixe selon votre profil
● Une expertise unique du regroupement de prêts
● Demande rachat de crédit en 3 minutes
● Gratuit & sans engagement
● Courtier en rachat de crédit certifié ISO 9001 depuis 2009
● Les meilleurs taux
● Simulation gratuite rachat de crédit
● Couverture nationale

Avis Finaprêts : Finaprêts est le spécialiste du rachat de crédit et des solutions de regroupement d'emprunts (rachat prêt conso et rachat de crédit immobilier). Le rachat de crédit à la consommation proposé par Finaprêts permet à un ménage (cadre, chef d'entretprise, employé, fonctionnaire, gendarme, gérant salarié, intermittent du spectacle, militaire de carrière, ouvrier, pré-retraité, profession intermédiaire, profession libérale, rentier, retraité, salarié, VRP) qui le souhaite d’opter pour un prêt unique basé sur une nouvelle durée de remboursement et comprenant une seule mensualité réduite. Finaprêts est mandataire non-exclusif des établissements bancaires suivants : BNP Paribas Personal Finance, CFCAL (Crédit Foncier et Communal d'Alsace et de Lorraine), CGI, CREATIS, CREDITLIFT, GE Money Bank et Sygma Banque. Finaprêts s'engage à vous proposer les meilleures offres de rachat de crédit au meilleur taux en vigueur. Choisir Finaprêts, c'est optimiser ses chances d'obtenir un rachat de crédit rapide adapté à ses besoins.

Exemple réel d’un dossier financé. Valérie est agent de production, Gabriel est responsable de ressources techniques. Ils sont mariés et propriétaire de leur résidence. Ils perçoivent des revenus mensuels de 3 698,47 €. Pour le regroupement de leurs crédits à la consommation, ils ont obtenu le financement avec garantie de 206 958 € sur 240 mois. TAEG fixe de 5,15% (taux débiteur fixe de 4,25%), mensualité de 1 295 € hors assurance facultative, montant total dû par l'emprunteur 308 545,58 € dont 1 500 € de frais de dossier et 10 348 € de frais de mandat. Montant mensuel de l'assurance facultative 52,55 € et coût total de l'assurance 12 612 €.

Je suis très satisfait par la proposition effectuée.


Vous croulez sous les dettes ? Chaque fin de mois relève du cauchemar ? Vous ne savez plus comment jongler avec les nombreux crédits que vous avez pu contracter ces dernières années ? Comme beaucoup de foyers, vous avez acheté vos biens de consommation à crédit, soit par manque de fonds au moment de l'acquisition du bien en question, soit parce que les paiements mensualisés vous paraissaient attractifs. Problème : vous ne pouvez plus faire face à vos remboursements. Réagissez maintenant et faites une demande de rachat de prêt. Le principe est simple : vous soumettez votre demande de rachat de prêt à un organisme financier qui fera un diagnostic de votre situation et vous proposera une solution adaptée sur la base d'un crédit unique avec des mensualités plus faibles, mais sur une période plus longue. Que vous ayez contracté des crédits auto, des revolvings, un prêt immobilier ou un crédit à la consommation, tout pourra être regroupé sous la même bannière. Résultat : un seul crédit, un seul interlocuteur, une seule mensualité et donc un taux unique. Vous pourrez ainsi réaliser des économies pouvant aller jusqu'à 60% par rapport au cumul de vos mensualités précédentes. Vous pouvez rééquilibrer votre budget et vous assurer une meilleure gestion de votre argent. De plus, certains organismes financiers vous permettent même d'obtenir un financement pour un nouveau projet dans le cadre de la mise en place du nouveau prêt unique. Faites votre demande de rachat de prêt et offrez-vous une solution adaptée à vos problèmes de surendettement !

Cofidis
Cofidis
● Rachat de crédit de 3 000 € à 80 000 €
● Calculette rachat de crédit sur 12 à 144 mois
● TAEG fixe de 5,97% à 21,10%
● Élu service client de l'année 2018
● La qualité des services
● Un traitement rapide
● Rachat de crédit pas cher sans frais de dossier
● Téléphone du lundi au vendredi de 7h00 à 22h00 et le samedi de 8h00 à 20h00

Élu service client de l'année 2018Avis Cofidis : spécialiste de la vente à distance de solutions de crédits et d'assurances aux particuliers, Cofidis propose des services financiers qui engagent mutuellement prêteur et emprunteur. C'est pourquoi, étant fortement engagé dans l'accompagnement de ses clients, Cofidis s'appuie sur un conseil personnalisé, des outils & services innovants et la pédagogie du rachat de crédit plus tresorerie pour faire du consommateur un acteur de son budget, informé et responsable.

Exemple standard pour un financement. Pour un regroupement de crédits de 20 000 € (hors assurance facultative) sur 72 mois au TAEG fixe de 5,97% : 71 mensualités de 329,67 € et une dernière de 328,95 €. Montant total dû de 23 735,52 €. Taux débiteur fixe de 5,81%. Le coût de l'assurance facultative pour un emprunteur est de 36,00 € par mois, à ajouter à la mensualité; soit un taux annuel effectif de l'assurance  de 3,98% pour les garanties décès, invalidité, incapacité et un montant total dû au titre de l’assurance sur la durée totale du prêt : 2 592,00 €.

Il y a déjà pas mal de temps que je suis chez vous, j'ai toujours été satisfaite de vos services.



Le rachat de crédit est la solution la plus usuelle pour les ménages qui se retrouvent dans une impasse financière. La spirale du surendettement peut rapidement faire vaciller l'équilibre budgétaire d'un foyer. La recrudescence des prêts à la consommation ou des prêts revolving accordés par certains organismes financiers, notamment les enseignes des grandes surfaces, n'a fait qu'accentuer ce phénomène. Plus vous avez contracté de crédits, plus vos mensualités sont nombreuses ; de plus, chaque mensualité s'accompagne d'un taux d'intérêt, de frais annexes et d'assurances souscrites. C'est ainsi que certains ménages ne peuvent plus faire face à leurs remboursements et n'ont d'autre recours que de faire une demande rachat crédit. Qu'est-ce qu'une demande rachat crédit ? Le principe est très simple : un organisme financier rachète tous les prêts que vous avez contractés et les regroupe en un seul et même crédit. Résultat : vous ne payez plus qu'une mensualité à un seul interlocuteur, ce qui réduit considérablement vos frais. Selon votre budget, une mensualité raisonnable à un taux plus intéressant vous est proposée. Une demande rachat crédit vous permet de reprendre en main la gestion de votre budget et de revaloriser votre pouvoir d'achat. En optant pour cette solution, la baisse de vos remboursements peut atteindre 60% ! Cependant, il faut garder en mémoire que la durée sur laquelle vous échelonnerez vos remboursements sera forcément plus longue, mais au final, vous en sortirez gagnant. Vous vous sentirez plus à l'aise financièrement et pourrez même inclure un prêt supplémentaire dans votre crédit global afin de financer un nouveau projet.

Cetelem
Cetelem
● Taux rachat de crédit de 6 000 € à 200 000 € sur une durée de 12 à 300 mois
● TAEG fixe de 0,90% à 21,12%
● Complétez votre demande de rachat de crédit rapide en 5 minutes
● Des remboursements adaptés à votre budget
● Faire un rachat de crédit 100% en ligne
● Une tarification attractive et accessible
● Un financement intégral
● Téléphone du lundi au vendredi de 8h30 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 13h00 et de 14h00 à 16h00

Avis Cetelem : Cetelem filiale de BNP Paribas Personal Finance, leader du rachat de crédit moins cher sur Internet, vous finance vos projets personnels, crédit auto taux bas, moto, travaux, immobilier… avec son crédit responsable. Cetelem vous garantit une réponse de principe en ligne en 5 minutes, pas de frais de dossier et un envoi rapide des fonds. Cetelem s’engage à promouvoir le développement d’un crédit responsable, avec une vision à la fois simple et exigeante : favoriser l’accès au crédit du plus grand nombre tout en luttant contre le surendettement.

Exemple hors assurance facultative : pour un prêt personnel de 22 800 € sur 84 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 4,9% (taux débiteur fixe de 4,79%), vous remboursez : 84 mensualités de 320,01 €, montant total dû : 26 880,84 €, soit intérêts : 4 080,84 €. Le coût standard de l'assurance facultative DIM (Décès, Perte Totale et Irréversible d'Autonomie, Maladie-Accident), est de 12,64 €/mois jusqu'à 54 ans et s'ajoute au montant de la mensualité ci-dessus. Coût total de cette assurance : 1 061,76 €. Taux annuel effectif de l’assurance : 1,23%. L'assurance facultative est souscrite auprès de Cardif Assurance-vie et Cardif assurance Risques Divers.

Cetelem, est aujourd'hui le meilleur établissement de crédit à la consommation, avec un vrai suivi clientèle. Nous ne sommes pas qu'un numéro mais d'abord un client, un vrai client qui obtient des réponses.



Cofinoga
Cofinoga
● De 6 000 € à 200 000 € de rachat de crédit
● Meilleur taux rachat de crédit consommation sur 12 à 300 mois
● TAEG fixe de 0,90% à 21,12%
● Plus de 350 conseillers à votre écoute
● Téléphone du lundi au vendredi de 8h00 à 20h00 et le samedi de 9h00 à 18h00

Avis Cofinoga : avec Cofinoga vous bénéficiez de l'expérience d'une société de crédits fiable, spécialiste du rachat de crédit taux bas et membre d'un grand groupe européen. En plus de toute une gamme de solutions de taux crédit adaptées à vos besoins (crédit voiture, prêt personnel classique, besoin d’argent tout de suite, prêt renouvelable et rachat de crédits), vous profitez d'une expertise reconnue depuis plus de 40 ans dans le monde de la distribution et des services.

Exemple standard pour un regroupement de crédits Cofinoga. Pour un financement de 30 000 € au TAEG fixe de 5,84% (soit un taux débiteur fixe de 5,320%). Remboursement en 96 mensualités (plus une mensualité de report) de 394,82 €. Montant total dû par l’emprunteur : 37 507,90 € hors assurance facultative. Frais de dossiers de 450 € capitalisé dans le montant emprunté. Coût mensuel de l’assurance facultative de 54,81 € en plus de l’échéance, soit un TAEA de 3,82%. Coût total du crédit avec assurance facultative : 42 769,95 €.

Prestation rapide et professionnelle, avec - via courriel et téléphone - des interlocutrices / interlocuteurs tout à fait clairs et précis quant à la procédure à suivre pour l'obtention d'un rachat de crédits. Et qui plus est, tout à fait aimables.



Vous cumulez plusieurs crédits à la consommation, un crédit auto, un prêt travaux, une réserve de crédit et vous n’arrivez plus à assumer les remboursements ? La situation est malheureusement courante car les raisons peuvent être nombreuses : séparation, perte d’emploi, besoin d’un financement supplémentaire impératif… Envisagez un rachat crédit urgent, aussi appelé regroupement ou restructuration d’emprunt. De nombreux établissements peuvent vous venir en aide. Dans un premier temps, faites la liste des crédits en cours : les montants restant dus, les durées, les taux, etc. On vous proposera alors un rachat global de ces crédits (dans ce cadres, sont financés le montant principal, mais également les pénalités et frais qui vous seront demandés par les différentes banques pour solder vos crédits prématurément). Ce rachat crédit urgent est ensuite suivi par la mise en place d’un nouveau prêt unique qui compense le montant des remboursements. Votre partenaire peut même y rajouter un montant complémentaire pour vos projets à court terme. Généralement, ces prêts sont soumis à des taux plus avantageux que ceux des prêts à la consommation traditionnels. En outre, pour alléger vos mensualités, les banques vous proposeront d’étaler vos remboursements sur une période plus longue. Mécaniquement, vous paierez moins tous les mois, mais au final le coût de votre crédit sera plus élevé. Si vous pensez que ce rachat crédit urgent est lié à une situation passagère, n’hésitez pas à négocier avec votre nouvelle banque, la possibilité de moduler vos mensualités à la hausse afin de pouvoir rembourser plus rapidement votre prêt. Le rachat crédit urgent est la solution pour éviter une situation de surendettement – il peut vous permettre de réduire votre taux d’endettement jusqu’à 60% !

Younited Credit
Younited Credit
● Meilleur rachat de crédit aux particuliers de 1 000 € à 50 000 €
● Simulateur de rachat de crédit sur 6 à 84 mois
● TAEG fixe de 0,90% à 21,01%
● Mensualité d'appel : 16 € par mois
● Service client 100% en France
● Dossier complet en 10 minutes
● Agréé établissement de crédit par l’Autorité de Contrôle Prudentiel (organe de la Banque de France)
● Versement de votre argent sous 48 heures, après acceptation définitive de votre dossier
● Simple et rapide : réponse définitive en 24h grâce au parcours 100% digital
● Signature électronique
● Vous pouvez effectuer un remboursement anticipé partiel ou total à tout moment

Avis Younited Credit : Younited Credit (anciennement Prêt d’Union) révolutionne le marché du rachat de crédit facile à obtenir en France, avec les taux les plus compétitifs du marché sans passer par les banquiers ! Younited Credit est la plateforme internet leader sur le crédit particulier plébiscitée par la presse. Depuis son lancement, Younited Credit a déjà octroyé plus de 700 millions d'euros de crédit. Plus de 2 millions de Français ont déjà fait une demande de rachat de crédit facile à obtenir sur le site Younited Credit.

Exemple de prêt personnel pour un montant total de 1 000 € remboursable en 24 mensualités de 43,05 € (hors assurance facultative). Taux Annuel Effectif Global fixe de 9,87% (hors assurance facultative). Taux débiteur fixe de 3,14%. Frais de 62 €. Coût total de l’emprunt : 95,20 € (incluant les frais de service). Montant total dû sans frais de dossier : 1  033,20 €.

Une rapidité d’enfer, à peine 5 minutes après avoir fait une simulation sur le site que un conseiller me téléphonait. Des explications très claires. Bref je recommande.



Carrefour Banque
Carrefour Banque
● Rachat de crédit de 1 500 € à illimité
● Durée de 60 à 300 mois
● TAEG (taux annuel effectif global) fixe selon votre profil
● Vous pouvez à tout moment demander un report de mensualités
● Un taux rachat de crédit parmi les meilleurs du marché
● Accord de principe en ligne
● Frais de dossier offerts
● Mensualités adaptées à votre budget

Avis Carrefour Banque : filiale bancaire du groupe Carrefour, Carrefour Banque commercialise depuis 30 ans une large gamme de produits financiers et d'assurances. Depuis sa création, Carrefour Banque est fidéle aux valeurs du groupe Carrefour : offrir au plus grand nombre les meilleurs produits et services financiers aux prix les plus avantageux. Le groupe a notamment mis l'accent sur l'accessibilité de son taux rachat de crédit à travers 212 agences en France, un site internet et un centre d'appels intégré. Carrefour Banque développe une approche responsable des métiers de la banque vis-à-vis de ses clients, en étant attentive aux risques de surendettement.

Un crédit ? Pourquoi pas chez Carrefour Banque ? Pas de surprise, une réponse rapide, un taux super intéressant, pas de frais de dossier.



Vous croulez sous les différents prêts que vous aviez engagé pour votre maison, pour vos loisirs ou encore pour les études de vos enfants ? Votre capacité de remboursement est perturbée par les différents prélèvements qui interviennent dans le mois ? Pourquoi ne pas regrouper tous vos prêts en un seul ? Simplifiez-vous la vie ! Pensez aux organismes de crédit qui peuvent racheter vos crédits. La démarche est si simple que vous regretterez de ne pas y avoir pensé plus tôt ! Prenez la peine de vous promener sur les différents sites qui s'offrent à vous pour racheter crédit. Vous constaterez que bon nombre d'entre eux est là pour soulager la multiplication des prélèvements liés à vos remboursements. Comment s'y prennent-ils ? Tout simplement en remboursant eux-mêmes les organismes de crédit ou banques auprès de qui vous avez contracté vos prêts. Votre partenaire se charge ensuite de mettre en place un nouveau crédit, unique, généralement sur une période plus longue que vos crédits initiaux, ceci afin de vous garantir de toutes petites mensualités. N'hésitez pas à faire une simulation sur les sites spécialisés ou à faire appel à un conseiller téléphonique pour obtenir une première réponse sur la faisabilité du rachat de vos crédits. Une fois votre partenaire sélectionné, il vous demandera quelques pièces justificatives (bulletins de salaire, feuilles d'imposition, contrats des crédits en cours) afin de monter votre dossier. Une réponse positive quelques jours plus tard signifie que votre organisme accepte de vous racheter crédit ! Ne payer qu'une et unique mensualité de remboursement ? Qui plus est inférieure à ce dont vous aviez l'habitude ? Voilà une bonne raison de penser au rachat de crédit !

La Banque Postale
La Banque Postale
● Rachat de crédit de 1 500 € à 75 000 €
● Rachat crédit conso de 12 à 144 mois
● TAEG fixe selon votre profil
● Regroupement en un seul prêt à taux fixe de plusieurs crédits en cours
● Des assurances facultatives mais recommandées, qui s'adaptent au mieux à votre situation
● Possibilité de revoir la mensualité et/ou la durée du crédit détenu dans un autre établissement
● Un conseil, un suivi et un accompagnement personnalisé avant et pendant toute la durée de votre regroupement crédit
● Téléphone du lundi au samedi de 8h00 à 20h00, appel non surtaxé

Avis La Banque Postale : filiale du Groupe La Poste, La Banque Postale est une banque unique et singulière, animée des valeurs postales de proximité et de service au plus grand nombre. La Banque Postale conçoit des offres adaptées aux besoins de chacun et au juste tarif pour les familles, seniors, jeunes, clientèles patrimoniales ou fragiles. Elle compte 10,7 millions de clients particuliers actifs. Vous avez au moins deux prêts en cours dans d’autres établissements et vous souhaitez les regrouper pour simplifier ou rééquilibrer la gestion de votre budget ? Avec le regroupement de crédits, La Banque Postale vous propose un crédit flexible qui s’adapte à vos besoins et à votre situation.

Exemple de rachat de crédit conso : pour un regroupement de crédits de 20 000 € sur 72 mois au taux débiteur fixe de 5,00%, soit un TAEG fixe de 5,45%, le remboursement s’effectue en 72 mensualités de 322,10 €. Montant total dû : 23 371,20 €. Pas de frais de dossier. Assurance Décès Invalidité facultative : TAEA de 1,50%, soit 13,33 €/mois (non inclus dans la mensualité), soit un montant total dû sur la durée totale du prêt de 959,76 €.

Pas mal ! (contrairement aux idées reçues)



Sofinco
Sofinco
● Regroupement de crédit de 3 000 € à 100 000 €
● Rachat de prêt de 36 à 120 mois
● TAEG fixe de 5,95%
● Un interlocuteur unique
● Des conseillers vous accompagnent en agence ou par téléphone
● Des assurances complémentaires pour vivre votre rachat crédit bien assuré
● Des solutions flexibles vous permettant de modifier ou suspendre vos mensualités
● Une réponse de principe immédiate
● Une gestion simplifiée grâce à votre espace client et votre appli mobile Sofinco
● Téléphone du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 et le samedi de 9h00 à 12h00

Avis Sofinco : filiale du groupe Crédit Agricole, Sofinco propose une large gamme de crédits en ligne et de services pour financer tous les achats et les projets qui vous tiennent à cœur. Vous avez des prêts à droite et à gauche et souhaitez les regrouper en un seul et même crédit. Sofinco regroupe vos prêts autour d’une mensualité unique. Avec Sofinco c'est une réponse de principe immédiate à votre demande de rachat de crédit en ligne, en quelques clics.

Exemple pour un prêt d'un montant de 18 100 € : mensualités (hors assurance facultative) 236,05 €, durée 96 mois, Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe 5,95%, montant total dû par l'emprunteur 22 660,80 €, frais de dossier 150,00 €, taux débiteur fixe 5,573%. L'assurance emprunteur facultative pour 22,47 € supplémentaires par mois. Le Taux Annuel Effectif de l'Assurance (TAEA) est de 2,659%. Le montant total dû au titre de l'assurance est de 2 157,12 €.

J'ai pris un petit prêt chez Sofinco et je ne regrette pas. Ils ont facilement accepté mon dossier et m’ont répondu rapidement à chaque étape de la démarche. Les conseillers sont plutôt sympathiques et accueillants, rien à redire non plus de ce côté-là. Je peux donc le recommander à ceux qui ont besoin d'un crédit.



GMF
GMF
● Rachat de crédit conso à partir de 5 000 €
● Rachat de crédits de 36 à 144 mois
● TAEG fixe de 5,85%
● Faites une pause mensualité deux fois par an si besoin
● Modulez vos mensualités à la hausse ou à la baisse
● Sans frais de dossier
● Avantages : -5% sur votre assurance auto si vous achetez un véhicule propre, jusqu’à -30% sur vos diagnostics immobiliers avec Pyramides Conseils, jusqu’à -40% sur votre voiture neuve avec Club Auto, votre voiture d'occasion récente à prix préférentiel avec Club Autoccasions
● Téléphone du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00

Avis GMF : fondé en 1934 par des fonctionnaires pour des fonctionnaires, GMF est depuis plus de 80 ans l’assureur de référence des agents des Services Publics. GMF fait par ailleurs parti du groupe COVEA, une société de d'assurance mutuelle qui réunit trois acteurs majeurs de l'assurance : GMF, MAAF et MMA. GMF compte 3,2 millions de sociétaires et près de 5600 salariés, un important réseau de distribution et de gestion, des filiales spécialisées, des domaines d’expertise variés. Allégez vos mensualités en regroupant tous vos prêts en un seul avec le crédit Prêt tout-en-1 GMF. Regroupement de tous vos crédits à la consommation en cours (crédit auto, prêt personnel, crédit renouvelable, prêt travaux). Hors crédits immobiliers.

Pour un prêt personnel de regroupement de crédit d'un montant de 18 500 € sur 72 mois, vous remboursez 72 mensualités de 303,98 € (hors assurance facultative). Le montant total dû est de 21 886,56 €. Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 5,85%. Taux débiteur fixe de 5,699%. Le coût mensuel de l'assurance facultative est de 16,65 € et s'ajoute aux mensualités ci-dessus. Taux Annuel Effectif de l'Assurance de 2,004%. Le montant total dû au titre de l'assurance est de 1 198,80 €.

La GMF reste pour moi une belle entreprise.



Si vous avez acheté votre maison à un moment où les taux d’intérêts étaient assez élevés, vous pouvez trouver que vos mensualités sont bien lourdes par rapport à vos voisins qui ont souscrit à un taux plus bas. Gardez à l’esprit que vous avez toujours la possibilité de modifier votre taux. Cela a un prix, mais la méthode est autorisée et même encadrée par la loi française, votre banque ne peut vous empêcher de la quitter ! Pour cela il vous faudra passer par un rachat de crédit immobilier. Trouvez dans un premier temps une nouvelle banque susceptible de vous faire une belle offre de taux – vous pouvez essayer les nombreux sites comparatifs disponibles sur Internet. Il vous faut pour cela donner le principal restant à financer, la durée de votre prêt actuel, le taux actuel, etc. Une fois votre partenaire choisi, il devra effectuer un rachat de crédit immobilier à votre banque actuelle. Ce rachat à un coût : il y a généralement des pénalités correspondant à 6 mois d’intérêts dans le maximum de 3% du capital restant dû. Ce budget peut être conséquent, ce qui explique qu’un bon taux obtenu auprès d’une banque concurrente ne signifie pas que l’opération sera 100% gagnante pour vous. On a l’habitude de considérer que le rachat de crédit immobilier n’a de sens que dans les 7 premières années du crédit et que le différentiel entre les deux taux est au moins de 1%. Car le rachat de crédit immobilier n’est pas le seul coût lorsque vous changez de banque : il y a de nouveaux frais de dossiers, de nouveaux frais de garantie, etc. Si votre calcul de rachat de crédit immobilier ne s’avère pas intéressant, préférez alors une renégociation du taux avec votre banque historique : cela peut marcher, et cela sera moins risqué !

ING Direct (rachat de crédit immobilier)
ING Direct
● Rachat de prêt immobilier de 80 000 € à 1 500 000 € sur une durée de 8 à 25 ans
● Taux rachat crédit immobilier TAEG fixe à partir de 1,54%
● Frais de dossier rachat de crédit immobilier fixés à 750 € quel que soit le montant du prêt
● Profitez de la baisse des taux d’intérêts pour racheter votre crédit
● Simulation rachat crédit immobilier à taux fixe compétitif
● N°1 de la banque en ligne en France
● Débutez votre rachat crédit immobilier en douceur grâce au différé partiel
● Une réponse de principe immédiate en ligne
● Une assurance rachat de crédit immo de qualité
● Modulez vos échéances à la hausse ou à la baisse
● Un nouveau rachat prêt immobilier sur-mesure
● Téléphone du lundi au vendredi de 9h00 à 19h00 et le samedi de 9h00 à 16h00

Avis ING Direct : ING Direct appartient au groupe ING, la deuxième banque d’épargne au monde, leader de la banque/assurance et de la gestion d’actifs. Présente en France depuis 2000, ING Direct est n°1 de la banque en ligne, avec plus de 1 million de clients. Pour renégocier son prêt immobilier, ING Direct peut vous accompagner avec une solution de regroupement crédit immobilier. Remplissez le formulaire en moins de 10 minutes et obtenez une ou plusieurs offres concrètes et sur-mesure.

Exemple représentatif de l’offre avec domiciliation des revenus et avec l’offre de frais de dossier offerts. Pour un crédit immobilier d’un montant de 200 000 € décaissé en une seule fois, d’une durée totale de 15 ans, le remboursement s’effectue en 180 mensualités de 1 228,94 €. Assurance décès invalidité obligatoire et frais de dossier de 0 € compris, hors frais de notaire. Pour l’acquisition d’une résidence principale ou secondaire. Taux annuel effectif global fixe : 1,54%. Taux débiteur fixe : 1,06%. Coût total du crédit 23 709,31 €. Montant total dû de 223 709,31 € dont 16 409,31 € d’intérêts. Assurance emprunteur obligatoire pour l’octroi du crédit - coût standard de l’assurance : 26,67 €/mois pour un assuré de 18 à 30 ans couvert à 100%, en plus de l’échéance de remboursement du crédit. Montant total dû par l’emprunteur au titre de l’assurance : 4 800 € (le coût de l’assurance peut varier en fonction de la situation personnelle de l’emprunteur). Taux Annuel Effectif de l’Assurance (TAEA) de 0,30%. Garantie sous forme de cautionnement auprès de Crédit Logement obligatoire.





Que faut-il savoir sur le rachat de crédit avant de s'y engager ?


Aujourd'hui, le nombre d'individus ayant contracté plusieurs crédits au fil des années reste élevé. Cette situation est compréhensible puisqu'il est facile d'accumuler plusieurs prêts à condition de pouvoir tous les rembourser. Le prêt étudiant d'une personne lambda pour financer ses études peut se faire suivre par exemple d'un crédit automobile, d'un crédit immobilier, d'un prêt travaux, et d'autres prêts personnels. Tous ces crédits aident généralement à l'épanouissement de la vie d'un adulte. Ainsi, en les souscrivant, l'emprunteur est plus focalisé sur la somme d'argent à obtenir plutôt que sur le remboursement qui va suivre. Cependant, même si les mensualités de chaque crédit contracté paraissent petites, mises bout à bout, elles deviennent colossales. Le poids de ces mensualités dans le budget peut facilement conduire vers une situation de surendettement. Pour ne pas arriver à cet extrême, il est possible d'entamer une procédure de rachat de crédit. Il s'agit d'une solution qui aide de nombreuses personnes à surmonter leurs ennuis financiers. Découvrez dans cet article tous les détails importants à connaître sur le rachat de crédit avant de s'y engager.

Le rachat de crédit : quèsaco ?


Patauger entre plusieurs crédits n'est guère une situation confortable. Lorsque vous sentez que vous risquez de perdre pied avec les nombreux prêts que vous avez souscrits, il est peut-être temps d'opter pour un rachat de crédit. Comme son nom l'indique, l'opération de rachat de crédit consiste à une reprise de tous les encours d'un individu dans le but de les regrouper en un seul crédit. Quelles sont donc les spécificités d'une telle opération financière ?

Genèse du rachat de crédit


L'histoire du rachat de crédit ne peut être contée sans celle du crédit à la consommation. En effet, cette opération financière ne fait son apparition qu'après la création du prêt à la consommation. Ce dernier fut introduit après la Première Guerre mondiale par les grands constructeurs automobiles de l'époque. Plusieurs solutions d'emprunts ont vu le jour par la suite. Les ménages ne se donnaient donc pas de mal à multiplier les prêts pour acheter des biens courants et satisfaire l'ensemble de leurs besoins quotidiens. Les problèmes d'endettement n'ont pas tardé alors à faire leur apparition. En conséquence, il fallait trouver un instrument pour réguler l'endettement de ces derniers. C'est de là qu'est née l'opération de rachat de crédit.

Le rachat de crédit représente un moyen pour réduire le montant des mensualités du consommateur. Ce dernier obtient en contrepartie un rallongement de la durée de remboursement de ses dettes. Les premières offres de rachat de crédit furent introduites en 1980 par les banques allemandes Hamburghyp Hypotheken Bank et Credit Commerzbank. La France leur emboîtera rapidement le pas avec les offres du Crédit Foncier Communal d'Alsace-Lorraine et celles de la Royal Saint George Bank.

Dans le temps, les banques elles-mêmes ne s'occupent pas du développement de cette opération financière. Elles faisaient recours aux Intermédiaires en opération de banque (IOB) qui ont pour rôle de faciliter les relations entre les particuliers et les établissements de crédit. Le concept ne va donc se vulgariser qu'à partir des années 2000 et il continue son expansion jusqu'à nos jours, bien que les aléas de la croissance française soient ubiquistes.

Comprendre le fonctionnement d'un rachat de crédit


Le rachat de crédit est une opération financière qui consiste à remplacer un ou plusieurs emprunts en cours ainsi que les autres dettes d'une personne par un contrat de crédit unique. Cette opération s'effectue généralement par un organisme financier différent de ceux qui ont préalablement accordé les crédits à consolider. Plusieurs appellations s'utilisent de nos jours pour désigner cette même opération financière. Nous pouvons par exemple citer :
  • La consolidation de dettes ;
  • La restructuration de crédits ;
  • Le rassemblement de prêts ;
  • Le regroupement de dettes.
Cette combinaison de plusieurs emprunts en cours en un seul est souvent méconnue ou mal connue par plusieurs personnes. De façon simple, le rachat de crédit conduit à l'obtention d'un prêt classique qui englobe tout ou partie de vos encours. L'opération sous-entend un remboursement anticipé de chacun des crédits en cours. Pour ce faire, un conseiller de l'organisme de rachat que vous auriez choisi vous aidera à monter un dossier qui mentionne tous les crédits que vous remboursez actuellement. Selon la nature de votre dossier, vous pourrez obtenir une proposition pour racheter l'ensemble de vos prêts.

De plus, selon votre situation financière vous pouvez même demander à l'organisme de rachat de vous accorder un financement supplémentaire qui viendra se greffer au nouveau crédit que vous obtiendrez. Il sera remboursé avec les autres crédits via la même mensualité. Cette trésorerie supplémentaire est généralement utile lorsque les finances de l'emprunteur sont dans le rouge. Elle aide à surmonter les moments difficiles. Notez cependant que le nouveau crédit s'accompagne d'une nouvelle mensualité, d'une nouvelle durée de remboursement et d'un nouveau taux. Les attributs d'une opération de crédit peuvent donc se résumer comme suit :
  • Le regroupement des crédits ;
  • La réduction du montant des mensualités ;
  • La réduction du taux d'endettement.
En pratique, le rachat de crédit est une opération qui séduit de nombreuses personnes, car elle permet de réduire mécaniquement le montant des mensualités de 50 à 60%. Le résultat est net surtout si les conditions de souscription des prêts à racheter sont mauvaises. Le premier objectif du rachat de crédit est donc de soulager le consommateur du poids des mensualités qu'il supporte. Ces mensualités sont réduites de sorte que le reste à vivre du ménage soit suffisant pour qu'il puisse mener une vie décente. Cependant, le nouveau crédit est étalé sur une durée généralement plus longue. Cette dernière ne peut pas excéder 12 ans pour les crédits à la consommation et 35 ans pour une opération qui concerne les crédits hypothécaires.

Quels sont les différents scénarios de rachat de crédit ?


On distingue plusieurs typologies en ce qui concerne le rachat de crédit. Dans l'univers des crédits, on retrouve principalement le crédit à la consommation et le crédit immobilier. Ainsi, on parlera du regroupement de crédit immobilier ou du rachat de crédit à la consommation selon les types d'emprunts qu'intègre l'opération. Pour un regroupement des deux types de crédits, on parlera toujours de rachat de crédit à la consommation, si la part de l'emprunt immobilier à racheter n'excède pas 60% du total des capitaux restant dus.

Outre cette classification, il est aussi possible d'identifier un rachat de crédit grâce aux différentes raisons qui poussent le consommateur vers cette opération. Ainsi, on peut énumérer plusieurs rachats de crédit selon le profil de l'emprunteur. Nous avons par exemple :
  • Le regroupement de crédit pour senior ou personnes à la retraite ;
  • Le rachat de crédit pour fonctionnaires ;
  • Le regroupement de crédit pour intermédiaires ;
  • Le rachat de crédit sans CDI ;
  • Le rachat de crédit pour propriétaires ou locataires…
Comme mentionné plus haut, il est possible d'obtenir une trésorerie supplémentaire lors de l'opération de rachat de crédit. Ainsi, on peut identifier les regroupements de dettes par le projet que vous souhaitez concrétiser grâce à ce financement supplémentaire. On parlera par exemple de rachat de crédit auto ou encore de rachat de crédits travaux. Par ailleurs, la situation financière peut également définir le type de rachat de crédit à effectuer. On peut citer à titre d'exemple :
  • Le rachat de crédit surendettement ;
  • Le rachat de crédit pour interdit bancaire ;
  • Le rachat de crédit pour personnes au chômage…

Les avantages d'un regroupement de prêts


Les avantages d'un rachat de crédits sont légion. La baisse du montant des mensualités est évidemment le premier atout de cette opération financière. Dès le déblocage des fonds, vous pouvez disposer d'un reste à vivre plus conséquent pour faire face aisément à vos besoins quotidiens. De plus, le regroupement de crédit est une bonne solution pour anticiper sur une situation de surendettement. En effet, cette opération vous permet de gagner assez de temps pour mettre de l'ordre dans vos finances.

Par ailleurs, vous bénéficiez d'une meilleure gestion de vos créances en optant pour un regroupement de prêts. Concrètement, vous n'avez plus à vous embourber avec plusieurs créanciers ni avec de nombreuses mensualités dont les prélèvements sont effectués à des dates différentes. Vous ne traiterez désormais qu'avec l'établissement de rachat en lui payant une seule mensualité. En conséquence, vous pouvez suivre facilement les mouvements sur vos relevés de compte bancaire. L'autre avantage de cette opération financière est son degré d'accessibilité. Elle est en effet ouverte à un large public et à l'ensemble des crédits énumérables. Les propriétaires, les locataires et même les emprunteurs qui vivent chez un tiers peuvent par exemple solliciter un rachat de crédit.

Les limites du regroupement de crédit


Il est incontestable que le rachat de crédit peut vous aider à bénéficier d'une bouffée d'air quant à la gestion de votre budget. Il améliore également votre pouvoir d'achat. Cependant, notez que la diminution de vos mensualités s'accompagne d'un rallongement de la durée du crédit. Vous devez en effet payer l'intégralité des sommes dues. Or cet étalement va entraîner une augmentation du coût total du crédit. Il est donc évident que le rachat de crédit revient plus cher à l'emprunteur sur le long terme. Loin de la recette miracle qui épargne du surendettement, cette opération financière vous fait dépenser plus d'argent.

Il est important de savoir qu'une opération de rachat de crédit entraîne également des frais supplémentaires comme les indemnités de remboursement anticipé. Par ailleurs, il existe une pléthore d'offres de rachat de crédits sur le marché. Ainsi, entre les publicités sur internet et à la télévision, les offres promotionnelles des banques et des organismes de crédit, il est souvent difficile de faire un choix. Vous pouvez vous fier à un courtier pour vous trouver la meilleure offre. Cependant, n'oubliez pas que ce dernier devra être aussi rémunéré. Même si ce n'est pas vous qui le payez directement et qu'il obtient sa commission de l'établissement de rachat, vous n'êtes pas à l'abri de cette dépense. En effet, l'organisme prêteur va redistribuer le coût de la prestation du courtier sur vos mensualités.

Les motivations derrière le rachat de prêt


Les raisons qui poussent les particuliers à solliciter un rachat de crédit sont nombreuses. Le gain financier reste en tête de liste. Cependant, il existe d'autres motivations, à savoir :
  • Le besoin de rééquilibrer ses finances ;
  • La crainte du surendettement et du fichage bancaire ;
  • La préparation de sa retraite ;
  • Le besoin d'une trésorerie supplémentaire ;
  • La concrétisation d'un projet immobilier (avec un rachat de crédit, vous réduisez votre taux d'endettement et augmentez vos chances d'obtenir un prêt immobilier auprès des organismes de crédit) ;
  • La baisse des revenus (après des situations comme une longue maladie ou une perte d'emploi, vous pouvez voir vos revenus diminués et donc ne plus pouvoir faire face convenablement aux diverses mensualités).

Le rachat de crédit immobilier


Lorsque l'opération concerne exclusivement des crédits immobiliers, on parle de rachat de crédit immobilier. Il n'est possible que sous certaines conditions. Comme exemple, on ne peut solliciter un établissement de rachat que lorsque l'organisme prêteur n'est pas en mesure de racheter son propre crédit immobilier. De plus, l'objectif d'un rachat de crédit immobilier va généralement au-delà d'un simple regroupement de crédit. En réalité, ici le but est surtout de réduire le coût total du prêt. La diminution des mensualités ou du taux d'endettement n'est donc pas l'objectif principal. Il est alors important de passer en revue les différentes facettes du rachat de crédit immobilier.

La renégociation pour obtenir un rachat de crédit immobilier


On parle de renégociation lorsque le rachat de crédit est effectué par l'organisme prêteur lui-même. On recherche de meilleures conditions pour le crédit que celles qui ont été accordées à sa souscription. Ici, l'opération ne nécessitera qu'une simple modification du contrat de prêt. Ainsi, vous n'aurez pas à vous acquitter des frais de dossier. Mais, que gagne l'établissement de crédit à vous accorder de meilleures conditions pour un prêt qui court déjà ? Si le prêteur accepte une renégociation d'un prêt immobilier qu'il vous avait préalablement accordé, c'est qu'il cherche à vous garder en tant que client. Sinon, ce type d'opération ne lui est guère avantageux.

En pratique, l'avenant que vous obtiendrez pour cette opération dans le cadre d'un crédit à taux fixe doit comprendre un échéancier qui détaille pour chaque échéance, le montant restant dû. Il doit également présenter le nouveau taux annuel effectif global (TAEG) appliqué. Ce dernier ne doit logiquement prendre en compte que les échéances et les frais à venir.

Lorsque le prêt immobilier souscrit est à taux variable, l'avenant doit également comprendre un échéancier qui détaille le capital restant dû à chaque échéance. Le TAEG appliqué ainsi que le coût du crédit doivent y être aussi mentionnés. De plus, l'avenant doit présenter clairement les conditions ainsi que les modalités de variation du taux.

La souscription d'un nouveau crédit auprès d'un nouvel organisme


Lorsque la renégociation de votre prêt s'avère infructueuse, vous pouvez la faire racheter par un nouvel organisme. Dans ce cas, un nouveau contrat sera signé pour reprendre le(s) crédit(s) immobilier (s) en cours. Désormais, ce sera comme si vous souscrivez un premier emprunt. Cependant, contrairement à une renégociation du prêt immobilier, une telle opération fait naître certains frais comme les indemnités de remboursement anticipé ou encore les frais de dossier.

De plus, puisque l'opération de rachat est comparable à la souscription d'un nouveau crédit, le prêteur devra s'assurer de votre solvabilité. Vous devez donc fournir les pièces justificatives que l'établissement de rachat vous aura demandées. Il se pourrait aussi que ce dernier exige la souscription d'une nouvelle assurance. Outre cette garantie, le prêteur peut aussi demander une hypothèque ou encore une caution bancaire. Il est donc évident que le rachat de crédit immobilier peut paraître parfois contraignant. Néanmoins, il n'y a aucune raison de ne pas s'y mettre si le nouveau contrat à obtenir vous revient moins coûteux que l'ancien.

Quand faut-il procéder au rachat de crédit immobilier ?


Depuis près d'une décennie, les taux annuels du prêt immobilier ne cessent de dégringoler. Concrètement, le TAEG moyen du prêt immobilier est à ce jour trois fois moins important qu'en 2008, quelle que soit la durée de remboursement. Dans cette atmosphère, un rachat est vivement recommandé pour diminuer le coût de votre crédit sur le reste de la période de remboursement. Cependant, avant d'opter pour une telle opération, il faudra évaluer certains critères. Il s'agit notamment des points suivants :
  • La différence entre les taux (il est essentiel que le différentiel de taux entre le prêt d'origine et le nouveau soit au moins d'un point) ;
  • Le poids du capital restant dû (il n'y a aucun intérêt à faire racheter un crédit dont le montant du capital restant dû est faible) ;
  • La durée de remboursement restante pour le crédit (si vous avez déjà dépassé la première moitié de la durée de vie du crédit, une renégociation ou un rachat ne sera plus assez avantageux).
Afin d'étudier avec précision l'intérêt de procéder au rachat de votre crédit immobilier, vous pouvez vous fier à un simulateur de prêt en ligne. Cet outil vous permet de calculer la faisabilité de votre projet auprès de plusieurs organismes de rachat. Vous pourrez ainsi connaître l'option la plus avantageuse entre une renégociation auprès de l'établissement du prêt d'origine et un rachat avec un autre organisme. Par ailleurs, ces simulateurs de prêt en ligne sont gratuits et sans engagement. Vous ne perdez donc rien à les utiliser.

Comprendre le rachat de crédit à la consommation


Le rachat de crédit est une opération financière qui peut concerner une ou plusieurs dettes. Il trouve tout son sens avec le crédit à la consommation dont certains taux sont assez élevés. Pour qu'elle soit réussie, l'opération prend surtout en compte la nature des crédits à consolider. En effet, dans l'univers des crédits à la consommation on retrouve différents types d'emprunts avec des profils assez diversifiés.

En quoi consiste un rachat de crédit conso ?


On parle de rachat de crédit conso lorsque les dettes à consolider sont uniquement des crédits à la consommation. La majorité des ménages qui font recours au regroupement de prêts dispose d'un crédit renouvelable dans leur panier d'emprunts à consolider. Ce type d'emprunt est en effet le plus cher de tous les crédits à la consommation. Il est d'ailleurs connu comme un facteur principal du surendettement des ménages. Cependant, ces derniers continuent à le souscrire puisqu'il est très facile d'accès. De plus, plusieurs dispositions légales existent aujourd'hui pour l'encadrer.

Lorsque surviennent des difficultés de paiement avec un crédit renouvelable, il est préférable de vite solliciter un organisme financier pour qu'il le rachète. Vous pouvez intégrer à cette opération tous les autres crédits et dettes qui sont en instance. En conséquence, vous obtenez un nouveau crédit avec plusieurs avantages à savoir :
  • Le changement du taux variable du crédit renouvelable en un taux fixe avec le nouveau prêt ;
  • La diminution du taux du crédit renouvelable au profit d'un taux plus compétitif ;
  • La réduction des montants des mensualités pour dégager un meilleur reste à vivre pour le ménage…
Avant d'accepter une demande de rachat, l'établissement sollicité se concentre d'abord sur les raisons de l'endettement (dépenses impulsives de gros montants, accident de la vie, nature du crédit souscrit). C'est après cette analyse de la situation financière du demandeur que le prêteur propose une formule adéquate de rachat de crédit conso.

Les différents types de regroupements de crédits à la consommation


Le rachat de crédit à la consommation est assez bénéfique pour le demandeur en ce sens qu'il se retrouve après l'opération avec une seule mensualité réduite. Voici par exemple une liste des prêts qui peuvent être regroupés dans le cadre d'un rachat de crédit à la consommation :
  • Les crédits affectés (le prêt auto/moto ; le crédit travaux…) ;
  • Les prêts personnels ;
  • Les crédits renouvelables ;
  • Les prêts étudiants ;
  • Les microcrédits personnels.

La question du taux d'un rachat de crédit


Pour l'ensemble des solutions de financement proposées par les organismes financiers, le taux d'intérêt est un indicateur de leur rémunération. En pratique, on retrouve généralement sur les offres de crédit deux désignations de taux d'intérêt : le taux nominal et le taux annuel effectif global (TAEG). Le taux nominal, encore appelé taux brut permet de déterminer le montant des intérêts directs. Quant au TAEG, il permet d'évaluer le coût réel du crédit. En effet, il prend en compte en plus du taux nominal tous les autres frais qui s'appliquent au crédit. Ainsi, les règles en vigueur imposent aux organismes de crédit de mentionner ce dernier taux sur leur site et dans toutes les offres de prêts. Cette disposition est également valable pour le rachat de crédit.

Comprendre le mécanisme du taux d'intérêt dans le cadre d'un rachat de crédit


On constate généralement que les taux appliqués pour un regroupement des crédits à la consommation sont plus élevés que ceux qui sont utilisés lors d'un rachat de prêt immobilier. Cela se justifie par le fait que les taux des crédits à la consommation sont naturellement plus importants que ceux des prêts immobiliers. Ainsi, pour une opération de rachat de crédit qui prend en compte peu ou aucun crédit à la consommation en plus d'un crédit immobilier, le taux appliqué sera proche des taux de renégociation immobilière. Pour un rachat de crédit qui comporte uniquement des crédits à la consommation, le taux appliqué varie généralement entre 4,8% et 5,5%. Évidemment, ce taux prend principalement en compte le montant restant dû des emprunts à consolider ainsi que leur taux.

Comment obtenir une formule de rachat de crédit avec un meilleur taux ?


Qu'il s'agisse d'un rachat de prêt immobilier ou d'un regroupement de crédits à la consommation, le solliciteur doit rechercher le meilleur taux pour son opération. Pour ce faire, il est indispensable de confronter les offres du marché. La mise en concurrence de ces offres peut se faire à l'ancienne. Il vous suffit de faire le tour des organismes de crédit et des banques jusqu'à ce que vous obteniez la meilleure proposition. Cependant, cette option est très fastidieuse et assez onéreuse. Non seulement vous dépensez de l'argent pour vous rendre dans les locaux des organismes, mais vous perdez aussi du temps et de l'énergie.

Il existe d'autres alternatives plus productives pour décrocher la meilleure offre de rachat de crédit. Vous pouvez par exemple recourir à un comparateur de rachat de crédit en ligne. Il s'agit d'un outil que l'on retrouve sur les sites des établissements de crédit qui proposent des offres de regroupement de prêts. Il est également disponible sur des sites dédiés à la comparaison de crédit en ligne à l'instar de Taux.com. Le comparateur de crédit en ligne est un outil incontournable pour un consommateur qui souhaite faire racheter ses crédits par un organisme de rachat. En effet, il est avant tout facile d'utilisation, gratuit et sans engagement. De plus, il permet de trouver les offres les plus intéressantes en confrontant leurs caractéristiques respectives.

Pour l'utiliser, vous devez d'abord renseigner les champs proposés pour décrire votre projet de rachat de crédit (nature et caractéristiques des crédits en cours). Selon le comparateur utilisé, vous aurez à renseigner également la composition de votre cellule familiale ainsi que votre statut vis-à-vis de l'immobilier. En réalité, être propriétaire peut avoir un impact sur l'opération de rachat de crédit puisque le bien détenu peut servir de garantie. Ensuite, vous devrez mentionner vos ressources et l'ensemble de vos charges récurrentes. Pour finir, il suffit de lancer la simulation en un clic. Vous recevrez alors plusieurs propositions dans lesquelles vous choisirez celle qui est la plus avantageuse.

Au lieu de procéder seul à la comparaison des offres, vous pouvez solliciter l'expertise d'un courtier spécialisé en regroupement de crédits. Ce faisant, vous avez accès à beaucoup plus d'offres. En réalité, certains organismes de rachat ne traitent qu'avec des intermédiaires spécialisés. De plus, vous augmentez vos chances de mieux appréhender les éléments des différentes formules de rachat de crédit qui vous seront proposées. Cependant, sachez que l'intervention très utile de ce courtier rendra l'opération légèrement plus coûteuse (il faut bien que le courtier soit rémunéré pour son assistance).
   

Le taux est-il le critère le plus important pour un rachat de crédit ?


L'offre avec le plus petit TAEG est celle qui devra vous interpeller en premier après une comparaison de rachat de crédit. Néanmoins, il est important de savoir que l'offre avec le plus petit taux n'est pas forcément la meilleure. En pratique, pour plusieurs prestataires qui proposent des taux équivalents, il existe d'autres conditions cachées qui peuvent influencer considérablement le coût global de l'opération. Pour ce faire, en plus du TAEG, vous devez considérer les formules de rachat de prêt dans leur globalité. En pratique, il faut analyser tous les éléments suivants :
  • L'adéquation des nouvelles mensualités avec vos ressources ;
  • L'ensemble des frais annexes ;
  • La durée proposée pour le nouveau contrat ;
  • L'ensemble des conditions de modularité du prêt.
Lors d'une opération de regroupement de prêts, la durée de remboursement est très essentielle. En réalité, il est possible de jouer sur ce critère pour ajuster vos échéances mensuelles à un niveau qui correspond à votre situation financière. Plus la durée est longue, plus le montant des mensualités est petit. Cependant, il faut noter que cette facilité n'est pas sans conséquence. La contrepartie est une hausse proportionnelle du coût total du crédit. C'est pour cela que le meilleur choix se fera en trouvant un équilibre optimal entre la durée, le coût global et les conditions du crédit.

Qui peut bénéficier d'un rachat de prêt ?


Il est bien d'avoir une idée précise de ceux qui peuvent bénéficier d'un rachat de crédit. En effet, cela permet de s'organiser afin d'ajuster au mieux son profil à celui des bénéficiaires types. Ainsi, vous gagnerez du temps lors de la procédure de rachat. Cependant, pour un bon dossier, il faudra compter un minimum de trois semaines, voire un mois, pour la mise en place complète d'un rachat de crédit à la consommation. Si l'opération doit prendre en compte une garantie hypothécaire, la durée du rachat se verra plus rallongée.

Le profil des bénéficiaires du rachat de crédit


Selon des statistiques recueillies en 2013, les hommes sollicitent plus le rachat de crédit que les femmes. En pratique, pendant qu'on dénombre 65% d'hommes, la proportion des femmes n'est que de 35%. Les propriétaires ont également tendance à plus bénéficier des rachats de crédit que les locataires. Pour 62% de propriétaires, on dénombre 38% de locataires. Ces dernières valeurs sont logiques d'autant plus que le propriétaire est à même d'apporter une garantie hypothécaire pour soutenir l'opération de rachat de crédit. Les organismes de rachat sont friands de ce type de profil puisque le degré de solvabilité est un critère essentiel pour tout prêteur.

L'âge est aussi un critère qui semble impacter la réussite d'une demande de rachat de prêt. Concrètement, on constate que les plus jeunes et les plus âgés sont en plus faible proportion. Les chiffres se présentent comme suit :
  • 19% des bénéficiaires sont âgés de 25 à 35 ans ;
  • 35% des bénéficiaires ont entre 35 et 45 ans ;
  • 27% des bénéficiaires ont entre 45 et 55 ans.
En outre, 4/5 des bénéficiaires du regroupement de prêts avaient une situation professionnelle stable. Seulement 29% d'entre eux disposaient de 1 000 euros comme reste à vivre. Pour les autres, le montant était moindre.

Les personnes concernées par cette opération


A priori, toute personne disposant d'un ou de plusieurs crédits en cours peut effectuer une demande de rachat. La catégorie socioprofessionnelle importe peu. En pratique, tous les profils suivants sont éligibles :
  • Les propriétaires ;
  • Les locataires ;
  • Les commerçants ;
  • Les salariés ;
  • Les artisans ;
  • Les professions libérales…
Cependant, il n'est aucunement possible pour une personne en situation d'interdit bancaire de bénéficier d'un regroupement de prêts. Il en est de même pour ceux inscrits au Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP). Si vous avez également soumis un dossier de surendettement auprès de la Banque de France, vous êtes exclu d'office. Néanmoins, les propriétaires qui ne sont pas impliqués dans une procédure de désendettement, mais qui sont présents sur l'un des fichiers de la Banque de France peuvent obtenir des offres de consolidation de prêts.

Les personnes ayant plus de 75 ans ne trouvent également pas d'offres de regroupements de crédit. En effet, ces derniers présentent un risque de non-remboursement très élevé. Selon les établissements de rachat, le demandeur doit pouvoir finir de rembourser la totalité des capitaux dus au plus tard à 80 voire 85 ans. C'est pour cela que l'âge limite généralement admis pour la sollicitation d'un rachat de crédit est de 75 ans.

Ces exclusions sont tout à fait justifiées. En réalité, toutes les institutions financières veulent avoir la garantie que les mensualités d'un crédit qu'ils accordent seront payées en temps et en heure. Ils considèrent généralement trois critères pour statuer sur la recevabilité de tout dossier de rachat de prêts. Ces paramètres essentiels sont :
  • Le niveau du risque à prendre en acceptant le dossier ;
  • La solidité de la garantie présentée par le solliciteur du rachat ;
  • Le profit que le prêteur peut tirer de l'opération financière.
Les personnes concernées par le rachat de crédit doivent non seulement respecter les conditions précitées, mais elles doivent également fournir à l'organisme de rachat tous les documents qui attestent de leur situation financière.

Les pièces à fournir lors de la demande d'un regroupement de crédit


Les pièces à fournir lors de la demande d'un rachat de crédit sont nombreuses. Elles varient d'un organisme de rachat à un autre selon le degré des vérifications à faire. De plus, le profil du demandeur est aussi un facteur qui conditionne les pièces qu'il devra fournir. Néanmoins, il existe certains justificatifs que tous les prêteurs exigent. Voici un aperçu des types de pièces réclamées :
  • Les pièces justificatives de l'identité du demandeur ;
  • Les justificatifs de résidence ;
  • Les justificatifs de revenus ;
  • Les justificatifs des comptes bancaires du solliciteur ;
  • Les justificatifs des dettes, des charges et des prêts en cours.

Les pièces justificatives de votre identité


En ce qui concerne votre identité, voici l'ensemble des documents que vous êtes susceptible de fournir selon votre profil et la constitution de votre cellule familiale :
  • La photocopie de la carte nationale d'identité, du passeport ou du titre de séjour ;
  • La photocopie du livret de famille ;
  • La photocopie du contrat de mariage pour les personnes mariées ;
  • La photocopie de l'acte de divorce pour les personnes ayant ce statut matrimonial.
L'établissement de rachat réclame l'acte de mariage pour en connaître les conditions spécifiques. En effet, tous les mariages ne sont pas contractés sous les mêmes termes. Le régime matrimonial adopté peut être la communauté des biens, la séparation des biens, la participation aux acquêts ou encore la communauté universelle. Avec certains régimes, le prêteur peut être réticent quant à l'acceptation de la demande. Cependant, la communauté universelle est le régime le plus apprécié des établissements de rachat. En cas de divorce, le prêteur cherche à connaître les dispositions prises dans ce cadre. Il s'intéresse par exemple au montant que vous devez verser mensuellement comme pension pour les enfants ou encore la soulte nécessaire pour le rachat de votre part immobilière à votre ex-conjoint.

Les justificatifs de domicile à présenter


Les documents réclamés par le prêteur pour vérifier votre résidence se présentent comme suit :
  • La dernière facture de téléphone, d'eau, d'électricité ou de gaz ou une facture de moins de trois mois ;
  • La dernière quittance de loyer pour les locataires ;
  • La taxe foncière pour les propriétaires ;
  • La dernière taxe d'habitation ;
  • La copie du titre de propriété pour les propriétaires ;
  • L'estimation de la valeur du bien par une agence immobilière.

Les justificatifs de revenus que vous devez fournir


Les pièces demandées ici sont variables selon le profil du demandeur. Les chômeurs doivent par exemple justifier le montant de l'indemnité de chômage qu'ils perçoivent. Des justificatifs sont aussi réclamés quant aux autres revenus de ces derniers. Si par contre vous êtes salarié, vous devrez réunir les documents suivants :
  • Les trois dernières fiches de paie ;
  • Les justificatifs des autres revenus qui nécessitent une déclaration sur l'avis d'imposition sur les revenus.
Le prêteur demandera un justificatif de votre ancienneté si cette information ne figure pas sur votre fiche de paie. Vous pourrez alors le retirer auprès du DRH de l'entreprise où vous travaillez. De plus, vous devrez aussi fournir votre dernier avis d'imposition.

Pour les artisans, les commerçants, les gérants de société qui ne sont pas salariés et ceux qui exercent une profession libérale, les documents réclamés sont plus spécifiques. Le gérant de société devra par exemple fournir les derniers bilans de l'entreprise qu'il gère. Les autres profils fourniront les dernières déclarations BIC et BNC. De plus, si vous appartenez à cette catégorie, vous devrez fournir vos trois derniers avis d'impositions et les justificatifs de vos autres revenus.

Les préretraités, les retraités ou les personnes invalides fournissent comme documents :
  • Les derniers bulletins de pension et leur dernier récapitulatif (il s'agit du récapitulatif que vous fournissez aux impôts) ;
  • Les trois derniers bulletins d'allocation Assedic (ils peuvent être remplacés par une preuve d'adhésion FNE) ;
  • Les documents qui justifient les autres revenus qu'il s'agisse des revenus financiers, d'une pension enfant ou d'une pension d'invalidité.

Les justificatifs de vos comptes bancaires, de vos prêts, dettes et charges


Le solliciteur doit présenter au prêteur les relevés de tous ses comptes bancaires sur les trois derniers mois. Il faudra fournir également le RIB ou le RICE du compte qui va accueillir le prêt nécessaire au rachat de crédits. Quant aux diverses charges, il faudra présenter au prêteur les informations suivantes :
  • Les tableaux d'amortissement des crédits en cours, qu'ils soient personnels ou immobiliers (pour les crédits renouvelables, il faudra présenter les derniers relevés de compte) ;
  • Les pièces justificatives des dettes de toutes sortes (dettes fiscales, retard de loyer, prêt familial, dettes sociales…) ;
  • Les pensions payées à un ex-conjoint, à un ascendant ou aux enfants.
Bon à savoir : la liste ci-dessus n'est aucunement contractuelle. Elle n'est pas non plus exhaustive puisqu'elle peut varier en fonction de l'organisme de rachat que vous aurez choisi. De plus, pour un dossier de regroupement de crédit impliquant un co-emprunteur, chacun doit fournir séparément les informations et pièces justificatives réclamées par l'institution de rachat.

Les différentes étapes à suivre pour obtenir un rachat de prêts


À chaque étape du rachat de crédit, il faut que le demandeur fasse de son mieux pour se rapprocher du profil type souvent accepté par les organismes de rachat. Mais concrètement, quelles sont les étapes à suivre jusqu'au déblocage des fonds ? La première étape dans le processus de rachat de crédit consiste à aller à la quête de l'information. Il est important de glaner toutes les informations que vous trouverez sur les sites spécialisés dans le regroupement de crédit. Cela vous permettra d'avoir une connaissance approfondie de cette opération financière. Vous découvrirez certainement que vous devez dans un premier temps faire le point de tous vos besoins et surtout de votre situation financière. L'aide d'un conseiller financier peut être très utile à ce niveau pour éviter de naviguer à vue.

Avant d'effectuer la demande proprement dite, il est également nécessaire de faire des simulations de regroupement de prêts en ligne. En procédant ainsi, vous avez une idée précise des nouvelles mensualités que vous aurez à payer. Certains outils de simulation en ligne sont assez complets pour estimer au mieux les caractéristiques de la formule de rachat de prêt qui vous conviendrait. Après cette simulation, une comparaison est aussi essentielle pour trouver le meilleur organisme de rachat. Il faut en effet chercher à réduire les coûts lors de cette opération. Une fois tout ceci effectué, le terrain est désormais déblayé pour vous permettre de faire vos demandes auprès des établissements de rachat que vous aurez sélectionnés.

La demande de rachat de prêt


À cette étape, vous devez vous rapprocher des établissements de regroupement de prêts pour soumettre votre demande. En général, vous devrez fournir les informations essentielles comme les revenus du ménage et les dettes en cours. La demande peut se réaliser via internet pour plus de rapidité. Sur le site des prêteurs, vous trouverez les informations précises que vous devrez envoyer pour permettre l'analyse de la demande.

L'instruction du dossier de rachat


Après la soumission de votre dossier et la présentation des informations réclamées, un conseiller de l'établissement de prêt va apprécier la faisabilité de l'opération. L'analyse de la pertinence de votre projet de restructuration s'effectue généralement dans les 24h après la réception de votre demande. Ensuite, vous recevrez une réponse claire de l'admissibilité ou de l'irrecevabilité de votre projet de regroupement de prêts.

L'envoi du dossier et acceptation de l'offre de rachat


Lorsque vous recevez une réponse positive, la phase suivante consiste à monter le dossier de rachat. C'est ce dernier qui va permettre un chiffrage précis du coût total du nouveau prêt. En fonction de la complexité de l'opération, l'emprunteur doit envoyer au prêteur un certain nombre de pièces justificatives. Cette phase très cruciale peut prendre environ deux jours. En effet, le prêteur réclame généralement la souscription d'une nouvelle assurance emprunteur. Vous pouvez choisir entre une assurance de groupe ou une assurance individuelle. La dernière est plus conseillée que la première qui est souvent proposée par l'organisme de crédit.

Après l'acceptation de la demande de regroupement de prêts, l'organisme de rachat transmet à l'emprunteur une proposition. Il faut compter en moyenne 20 jours pour finir avec cette phase d'acceptation de l'offre. Il faut en effet étudier minutieusement cette offre pour mieux cerner ses modalités. D'ailleurs, la loi exige le respect d'un délai de rétractation de 14 jours pour les crédits à la consommation. Ce délai est fixé à 10 jours pour une restructuration de prêts hypothécaires (Loi Scrivener).

Pendant ce délai, vous pouvez comparer l'offre que vous avez en main avec celle des autres établissements de rachats que vous aviez sélectionnés après la comparaison. Il se pourrait que vous changiez d'avis en faveur d'une meilleure proposition. Dans l'éventualité où vous ne changez pas d'avis, vous devez retourner l'offre à votre prêteur. Elle ne doit pas être raturée ou surchargée.

La phase du déblocage des fonds


Après l'acceptation finale de l'offre, votre nouvel organisme prêteur se chargera de rembourser toutes vos dettes prises en compte dans la procédure de rachat. Dans le cas où l'opération intégrerait une trésorerie supplémentaire, le montant correspondant est versé sur le compte de l'emprunteur.

Comment procéder pour convaincre un organisme financier de racheter vos crédits en cours ?


Obtenir un rachat de crédit peut s'avérer parfois difficile. Il arrive d'enchaîner plusieurs refus auprès des organismes de rachat. Cependant, ces résultats sont généralement le fruit d'une mauvaise préparation de la demande. En effet, pour convaincre un établissement financier de racheter vos crédits en cours, vous devez lui montrer qu'il ne perdra rien à le faire. Il doit comprendre que vous disposez des qualités nécessaires pour faire face efficacement au remboursement de vos futures mensualités.

Présenter un profil soigné à l'organisme financier


Un demandeur qui présente une situation professionnelle stable a plus de chance de voir sa demande acceptée. Celui avec une bonne ancienneté dans une même société est encore plus prisé. Un retraité qui reçoit une pension fixe et régulière est aussi apprécié. Tout le monde ne dispose cependant pas d'un revenu constant. C'est pour cela qu'il est conseillé aux autres profils de s'arranger pour présenter des finances personnelles correctement gérées.

Quelqu'un qui commence un nouveau travail ne doit pas par exemple présenter immédiatement sa demande de rachat de crédit. Il peut attendre que sa période d'essai soit passée avant de s'y mettre. Avec un travail complètement confirmé, il a en effet plus de chances de convaincre l'organisme de rachat. Prendre le temps pour épargner pendant au moins trois mois avant de commencer sa procédure de restructuration de prêt serait par exemple bénéfique. Sur cette même période, vous devez contrôler vos dépenses. En effet, tous ces aspects sont passés à la loupe, car ils en disent long sur votre capacité à gérer votre budget.

S'adresser à la bonne structure de rachat de prêts


Toute opération de rachat de crédit est assimilable à la souscription d'un nouveau prêt. Or, tout crédit souscrit vous engage et vous avez l'obligation de le rembourser. De plus, notez qu'un rachat de prêt vous engage sur une longue durée. C'est la raison pour laquelle vous devez choisir minutieusement votre partenaire pour cette opération financière. Vous devez vous assurer du sérieux de l'établissement de rachat avant de vous engager avec lui.

Tous les organismes de crédits que nous proposons sur notre site Taux.com sont d'une réputation sans faille. Nous avons fait une sélection sur mesure afin de permettre aux souscripteurs d'obtenir gain de cause dans leurs projets de restructuration de prêts. Pour vous assurer de la compétence ou de la notoriété d'un organisme de rachat, vous pouvez aussi vous renseigner auprès de votre entourage. Les avis sur internet peuvent également vous orienter vers les principaux établissements de consolidation de prêt. Ces derniers doivent présenter une sérieuse politique de confidentialité. Il ne faut pas qu'en cas de refus, vos informations personnelles soient par exemple utilisées à d'autres fins.

La méthode à utiliser si l'on possède un taux d'endettement élevé


Comme nous l'avons expliqué plus haut, les personnes ayant soumis un dossier de surendettement ne peuvent pas solliciter un rachat de crédit. De plus, le niveau d'endettement reste un facteur disqualificatif même si vous n'avez pas encore soumis un tel dossier. Concrètement, il existe un point de rupture à ne pas dépasser. Ce dernier est propre à chaque organisme de regroupement de crédit. Il est par exemple impossible de trouver une solution de rachat de prêt pour une personne dont le taux d'endettement (poids des charges par rapport aux revenus) est de 90%, de 100% ou encore de 125%.

Pour information, on parle généralement de surendettement lorsque le taux d'endettement est supérieur ou égal à 66%. Néanmoins, les établissements de rachat ne se focalisent pas seulement sur ce chiffre. Vous gagnerez des points si le montant de vos revenus ou celui de votre reste à vivre est élevé. Dans le cas où votre dossier est compliqué et que le taux d'endettement reste élevé, il existe quand même d'autres solutions. Par exemple, pour un regroupement de crédits qui intègre des prêts immobiliers, vous pouvez mettre votre bien en garantie. Il s'agit d'une assurance forte qui ne laisse pas les institutions financières indifférentes.

Quelle est la réglementation qui encadre le rachat de crédit ?


Le rachat de crédit est une opération délicate. C'est pour cela que plusieurs dispositions sont mises en place pour protéger le prêteur et l'emprunteur. Il faut s'imprégner de toutes ces dispositions pour ne pas être lésé lors d'une procédure de consolidation de prêts.

Les réglementations en place qui encadrent le regroupement de crédit


Le premier cadre légal reconnu pour le rachat de prêt est fourni par le code de la consommation. Plus précisément, c'est dans l'article R313-12 de ce document qu'est défini ce qu'on entend par un regroupement de prêts. Dans ce même article, le rôle de chaque acteur (le prêteur, l'emprunteur, les intermédiaires) qui intervient dans l'opération de rachat de prêt est clairement défini. Les intermédiaires et le prêteur doivent par exemple fournir à l'emprunteur toutes les informations nécessaires pour lui permettre de faire des choix en toute connaissance de cause.

D'autres dispositions viennent étoffer le cadre en place pour les opérations financières. Par exemple, la loi Murcef votée en 2001 explique que l'intermédiaire ne peut aucunement exiger de son client le règlement d'une quelconque somme avant la signature du contrat de prêt. La loi Scrivener de janvier 1978 restreint la liberté des prêteurs en matière des contrats de prêt immobilier. Depuis 2010, la loi Lagarde sur le crédit à la consommation vient fortifier les dispositions en place pour le rachat de crédit. Concrètement, des règles de publicités sont introduites pour permettre à l'emprunteur d'obtenir une meilleure information sur les diverses opérations financières. De plus, la loi Neiertz vient encadrer le surendettement des ménages. On assiste alors à la création des commissions de surendettement qui prennent en charge une partie des consommateurs qui se tournaient auparavant vers le rachat de crédits.

L'inscription du professionnel de rachat de crédit à l'ORIAS


Pour faire une demande de consolidation de crédit, vous pouvez solliciter l'assistance d'un intermédiaire. Cependant, il faudra vous assurer que ce professionnel dispose des qualifications nécessaires pour vous apporter des solutions idoines à votre situation. Pour ce faire, la première des choses à vérifier est son inscription à l'ORIAS. L'ORIAS est le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance. Il suffit de consulter le numéro d'immatriculation de votre intermédiaire pour vérifier son inscription dans ce registre. En pratique, cette inscription vous donne plusieurs garanties sur les compétences du spécialiste du rachat de crédit que vous consultez :
  • La souscription d'une assurance responsabilité civile (elle permet au spécialiste de vous indemniser en cas de problème) ;
  • La possession d'une caution bancaire (elle lui permet de garantir l'encaissement éventuel de votre prêt) ;
  • La conformité du diplôme du professionnel avec la profession ;
  • La qualité de l'expérience du spécialiste pour vous conseiller convenablement ;
  • L'absence de condamnation pour délit financier dans le casier judiciaire de votre intermédiaire en opération de banque.

Le coût du rachat de crédit


En fonction du type de regroupement de prêts à effectuer, l'opération peut engendrer différents frais. Vous ne pouvez pas échapper à certaines de ces charges. Néanmoins, d'autres sont facultatives et peuvent être exclues lors du calcul du coût de l'opération de consolidation de prêts. Dans les deux cas, il est important de cerner tous ces frais afin d'évaluer l'intérêt d'une telle opération.

Les frais de dossier pour un rachat de crédits


Les frais de dossier pratiqués dans le cadre des prêts à la consommation sont très faibles. D'ailleurs, certains organismes de crédit n'en exigent pas au souscripteur. C'est souvent le cas pour les demandes de crédit en ligne. Même pour la souscription des prêts immobiliers les frais de dossier sont généralement plafonnés à 1% du capital emprunté. Cependant, les frais de dossier appliqués par les organismes de rachat de crédit dépassent grandement cette limite. En pratique, certains d'entre eux n'hésitent pas à prélever des frais pouvant avoisiner 6% voire 7% du capital accordé pour le nouvel emprunt. Ces frais de dossiers passent souvent inaperçus puisque l'emprunteur ne les règle pas à la signature du contrat. Le prêteur les échelonne sur la durée de remboursement.

Bon à savoir : si votre prêteur est une banque traditionnelle, vous pouvez souscrire ses services annexes (l'ouverture d'un compte épargne par exemple) en contrepartie d'une réduction des frais de dossier.

Les indemnités de remboursement anticipé (IRA)


L'opération de rachat de crédit consiste à rassembler tous les encours d'une personne en une seule dette. Seulement, pour y arriver, il faut d'abord rembourser les créanciers de chacune des dettes en cours. Il est évident que ces remboursements se font de façon anticipée. Cela n'avantage aucunement les prêteurs des anciens crédits puisqu'ils auront un manque à gagner du fait du raccourcissement de la durée des contrats de prêt. Ainsi, la loi permet à ces derniers d'appliquer une pénalité dans une certaine mesure pour compenser le préjudice subi. L'emprunteur qui rachète son prêt devra donc s'acquitter de cette pénalité appelée indemnités de remboursement anticipé (IRA).

Pour les crédits à la consommation souscrits avant le 1er mai 2011, aucune indemnité ne peut être réclamée, quel que soit le montant à rembourser par anticipation. Après cette date, il faut noter que l'organisme de crédit ne peut pas appliquer une pénalité pour un remboursement de moins de 10 000 euros. Au-delà de ce montant, la pénalité à appliquer ne devra point dépasser la somme des intérêts que l'emprunteur aurait payée s'il ne soldait pas son crédit de façon anticipée. En pratique, le montant des crédits à la consommation est souvent faible. Ainsi, les opérations de regroupement de prêts à la consommation se font la plupart du temps sans pénalités. Pour le prêt immobilier, l'article R312-2 du code de la consommation prévoit que l'IRA ne peut pas excéder 3% du capital restant dû. La somme de cette indemnité est également plafonnée à l'équivalent de 6 mois d'intérêts (calculés sur la base du taux moyen) sur le capital restant dû.

Bon à savoir : pour le remboursement anticipé des crédits renouvelables et des découverts autorisés, aucune indemnité ne peut être exigée de l'emprunteur. Il en est de même lorsque le taux fluctue pendant la période où le remboursement anticipé doit se faire.

Les frais liés à la garantie


Il ne faut pas oublier que l'opération de regroupement de prêts est assimilable à l'obtention d'un nouveau crédit accordé par l'organisme de rachat. Comme pour tout crédit, ce dernier exige normalement de l'emprunteur la fourniture de certaines garanties. Dans certains cas (le souscripteur est un propriétaire et le montant du crédit sollicité est élevé), le prêteur peut demander une prise d'hypothèque. Une telle opération engendre plusieurs frais à savoir :
  • La taxe de la publicité foncière (elle est généralement fixée à 0,715% du montant emprunté) ;
  • Les frais d'hypothèque (ils avoisinent 2% du capital du prêt).
Outre la garantie hypothécaire, l'emprunteur peut opter pour le cautionnement. La caution d'un tiers n'engendre aucuns frais supplémentaires. Si vous recourez par contre à un organisme de cautionnement, vous devez payer une commission. Cette dernière varie généralement entre 2% et 3% du capital emprunté. De plus, vous devez contribuer à un fonds mutuel de garantie qui vous sera restitué à la fin du contrat de crédit.

Les frais de courtage


Le courtier est généralement d'une grande aide pour l'emprunteur. Il ne sera rémunéré que lorsque le dossier de regroupement de prêts de ce dernier aboutit. Il effectue plusieurs missions pour permettre à l'emprunteur d'obtenir le financement recherché. Il s'assure notamment de vous trouver l'organisme de rachat qui offre les conditions les plus intéressantes pour votre regroupement de prêts. Il peut également vous proposer le notaire qui doit intervenir dans l'opération de rachat de crédit. Ce dernier doit se situer dans votre ville. La commission du notaire dans le cadre d'un regroupement de prêts est d'environ 2,5%. Vu les missions qui incombent au courtier, sa rémunération est généralement élevée. Concrètement, ses honoraires peuvent varier entre 1% et 5% du montant total des dettes à racheter. Cette commission est en réalité fixée en fonction de la difficulté technique que présente le dossier. Évidemment, comme pour les frais de dossier, vous pouvez négocier ces honoraires.

Bon à savoir : le recours à un courtier peut s'avérer assez avantageux pour les personnes qui sont fichées à la Banque de France et ceux ayant un dossier assez difficile. Mais, pour avoir gain de cause, il faut s'adresser à un conseiller en qui vous pouvez avoir confiance. Ce dernier doit justifier d'une expertise confirmée.

Les frais liés à la souscription d'une assurance emprunteur


Il faut généralement souscrire une assurance emprunteur dans le cadre d'un regroupement de prêts. Il s'agit généralement d'une garantie décès et invalidité. Le montant de cette garantie est principalement fonction de l'âge et de l'état de santé de l'emprunteur lors de la souscription du prêt. Il faut noter que l'établissement de rachat ne reprend pas les polices d'assurance qui sont rattachées aux crédits qu'il rachète. Ainsi, il se pourrait que le prix de la nouvelle assurance soit plus élevé que celui des précédentes. Tout dépend du fournisseur choisi et des garanties qu'intègre le contrat d'assurance. Les prix ainsi que l'étendue de la couverture sont évidemment négociables. Il faut néanmoins s'attendre à s'acquitter d'un coût qui varie entre 0,18% et 0,7%. Vous pouvez même vous servir d'un comparateur d'assurance en ligne pour trouver la meilleure offre. En pratique, on peut utiliser deux modes de calcul pour chiffrer le coût de l'assurance :
  • Le calcul sur la base du capital emprunté ;
  • Le calcul sur la base des mensualités restantes.
Bon à savoir : pour un regroupement de crédits qui ne prend en compte que des prêts à la consommation, l'assurance emprunteur n'est pas souvent exigée.

Que nous apprend le coût du rachat de crédit ?


Les frais liés à l'opération de rachat de crédit sont nombreux et élevés. Ils sont évalués en moyenne à 12% du montant total du nouveau prêt à rembourser. Il est donc important de bien négocier ces frais pour réduire au maximum le coût de votre regroupement de prêts. Par exemple, vous pouvez montrer à un courtier le devis d'un de ses confrères dans le but d'obtenir une meilleure proposition.

Sur le même sujet

Si vous lisez ces lignes, c'est parce que vous êtes réellement à la recherche d'une bonne formule de rachat de crédit. Il ne faut pas se leurrer, le regroupement de crédit se fait suivant un processus complexe. De nombreux paramètres sont aussi à considérer pour avoir gain de cause. Sachant que la souscription d'un rachat de crédit doit être un acte réfléchi, nous vous proposons dans cette section des compléments d'informations très utiles pour mieux cerner le sujet.

Quelques conseils sur le rachat de crédits


Le rachat de crédit est sans l'ombre d'un doute une aide précieuse pour les personnes en difficulté financière. Cependant, il n'est pas pour autant une solution miracle qui viendra résoudre votre situation d'endettement du jour au lendemain. Il faut que vous opériez un changement radical dans votre mode de vie pour que le rachat de crédit vous soit bénéfique. Sans une gestion optimale de vos dépenses, vous risquez de vous endetter plus lourdement après cette opération.

Par ailleurs, plusieurs personnes pensent à tort que le regroupement de crédits leur fera économiser de l'argent. Vous obtenez en réalité des mensualités moins importantes, mais dans la majorité des cas le rachat de crédit revient plus cher à l'emprunteur. Les rares fois où il est moins coûteux, c'est lorsque les crédits à racheter sont souscrits à des taux plus élevés que ceux appliqués actuellement sur le marché. En faisant des simulations et des comparaisons en ligne, vous avez plus de chance d'effectuer une opération de rachat de crédit au meilleur taux. Recourir à un courtier peut également vous aider à avoir les meilleures conditions pour l'opération. Cependant, il faudra se méfier des intermédiaires qui proposent des taux assez fantaisistes. Le sérieux et la réputation du professionnel doivent être vos critères de choix.

Vous devez également vous méfier des taux variables. En réalité, il n'est pas rare d'obtenir des propositions de rachat dont le taux est variable. C'est une évidence qu'un tel taux est a priori séduisant. Cependant, il n'est pas conseillé d'accepter une telle offre. En réalité, le rachat de crédit est une opération dont le résultat s'étale sur une longue durée. Or, il est impossible de cerner l'évolution d'un taux variable à long terme. Vous avez donc beaucoup à perdre en acceptant un regroupement de prêts avec un taux variable.

Ne l'oubliez pas, le rachat de crédit est avant tout une offre commerciale. Vous devez alors faire attention à la trésorerie supplémentaire souvent proposée par les organismes de rachat. Il s'agit souvent d'un moyen pour attirer les clients. Si votre situation est bancale, ce financement peut vous enliser davantage. Elle vient en réalité gonfler le montant total à rembourser.

Le rachat crédit locataire, c’est l’assurance de votre stabilité bancaire


Vous êtes locataire ? Vous avez accumulé trop de crédits et vous souhaitez mettre de l’ordre dans vos comptes ? Vous pouvez faire une demande de rachat crédit locataire afin d’englober tous vos crédits à la consommation et de rééchelonner vos mensualités. Il s’agit avant tout de trouver une solution adaptée à votre budget et à vos projets. Le rachat crédit locataire, c’est l’assurance de votre stabilité bancaire grâce à une diminution de votre taux d’endettement et d’une meilleure qualité de vie au quotidien. Internet regorge d’offres de rachat crédit locataire toujours plus attrayantes. Elles peuvent émaner de banques et d’établissements financiers ou d’organismes intermédiaires. Les premiers ont l’avantage d’être des établissements reconnus, ce qui n’est pas toujours le cas des intermédiaires. Il vous suffit de vérifier les mentions légales de ces organismes en ligne pour pouvoir les différencier. Pour contracter un rachat crédit locataire, vous pouvez soit vous rapprocher de l’un de ces organismes afin d’obtenir un prêt personnel, soit contacter votre banque habituelle et vos créanciers afin de tenter de négocier un éventuel réaménagement de vos différents prêts. Adoptez un comportement prudent pour éviter les mauvaises surprises. Avant de faire votre demande de rachat crédit locataire, comparez les coûts en effectuant des simulations sur plusieurs sites. Vous obtiendrez une proposition comprenant la mensualité, les frais de dossiers et le coût total, ce qui vous permettra d’analyser et de croiser les contenus des différentes offres pour des durées de crédit identiques. Méfiez-vous des frais obscurs, tels que les frais de dossier ou de gestion, parfois pratiqués par les intermédiaires. Enfin, ne négligez pas la durée. Plus votre crédit sera court, moins vous paierez d’intérêts.

Est-ce possible de souscrire un autre crédit après un regroupement de prêts ?


Il est tout à fait possible de faire de nouveaux emprunts après un rachat de crédit. En réalité, le rachat de crédit vous permet d'assainir vos finances. Le taux d'endettement est revu considérablement à la baisse. En fonction de votre capacité à emprunter après l'opération de rachat, vous pouvez solliciter un crédit à la consommation ou un prêt immobilier. Néanmoins, il ne faut pas oublier que l'objectif du regroupement de prêts effectué était de réduire vos mensualités et qu'un nouveau crédit ne ferait qu'augmenter vos charges mensuelles. Profiter de votre capacité d'emprunt pour accumuler d'autres crédits peut aggraver durablement votre situation. Il est d'ailleurs mieux d'anticiper sur vos besoins d'argent lors de l'opération de rachat afin d'obtenir un financement supplémentaire.

Rachat crédit revolving


Vous avez toujours voulu vous sentir plus à l'aise sur le plan financier. C'est ce qui vous a incité à prendre un crédit revolving, puis un autre. Ils sont venus s'ajouter à votre prêt voiture, un prêt personnel que vous aviez contracté dans le but de vous offrir des vacances et un prêt travaux. Résultat : vous n'arrivez plus à faire face à vos remboursements ! Votre salaire tout entier y passe et les fins de mois sont de plus en plus difficiles. La situation est intenable et vous ne voyez pas de solution. Pourtant, il y en a une : le rachat crédit revolving. Ce type de crédit se révèle être utile lorsqu'on a besoin d'une petite réserve d'argent mais peut vite tourner au cauchemar si l'on ne se pose aucune limite. Ainsi, un nombre incalculable de foyers se retrouve pris au piège. Renseignez-vous sur les sites web des organismes de crédits. Beaucoup proposent de regrouper tous vos crédits revolving en un seul et unique prêt. Autrement dit, ils rachètent tous les crédits permanents que vous avez pu contracter et deviennent du coup votre seul et unique interlocuteur. Vous n'avez plus qu'une mensualité à payer qui se retrouve donc soumise à un seul taux. Faites des demandes auprès de plusieurs organismes : on vous proposera forcément une solution adaptée à votre situation financière personnelle. En optant pour le rachat crédit revolving, vous pouvez réduire vos remboursements jusqu'à 60% ! N'hésitez plus. Rééquilibrez votre budget, revalorisez votre pouvoir d'achat et soufflez !

Peut-on bénéficier d'un rachat de crédit en étant en CDD ?


Techniquement, être en CDD ne peut pas vous empêcher d'obtenir un rachat de crédit. Il existe en effet plusieurs formules de rachat de crédits qui permettent à tous les profils d'avoir gain de cause. Cependant, le prêteur cherchera à vérifier si vous avez une véritable stabilité professionnelle. Une personne qui enchaîne des CDD depuis au moins trois ans est d'office considérée comme un travailleur CDI. Si par contre vos périodes d'inactivité supplantent celles de travail, vous devrez chercher un moyen de prouver votre fiabilité au prêteur. L'association d'un co-emprunteur peut par exemple vous faire gagner des points. Vous pouvez aussi insister sur des aides récurrentes que vous recevez. Celles qui ne sont pas limitées dans le temps sont souvent considérées comme une forme de revenus.

Le rachat crédit sans hypothèque n’est pas destiné qu’aux locataires


Vous rencontrez des difficultés de remboursement ou de surendettement ? Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous pouvez prétendre à un rachat crédit sans hypothèque. Ainsi vous pourrez vous acquitter de vos dettes à votre rythme en remboursant une mensualité qui tient compte de vos sources de revenus. Le rachat crédit sans hypothèque n’est pas destiné qu’aux locataires, il convient également aux propriétaires qui ne souhaitent pas mettre leurs biens immobiliers en gage. Il ne nécessite pas d’acte notarié. Vous avez le choix entre différents types de crédits selon vos besoins. Le prêt personnel est une formule de rachat crédit sans hypothèque. Il permet de racheter des crédits à la consommation. Il est assorti d’un taux fixe. Le prêt cautionné est une autre solution de rachat crédit sans hypothèque accessible à tous. Il fait appel à une société de cautionnement mutuel qui se portera garante de l’emprunteur auprès de l’établissement financier prêteur. L’avantage du prêt cautionné pour les propriétaires, c’est qu’il leur revient souvent moins cher qu’un rachat de crédit hypothécaire. Cependant, il reste moins intéressant pour les organismes de crédit qui préfèrent avoir une mainmise sur les biens en cas de défaut de paiement. Par conséquent, il est plus difficile à obtenir qu’un prêt personnel et est assorti d’un taux d’intérêt souvent plus élevé. Avant de faire votre choix d’organisme de crédit, n’hésitez pas à remplir un formulaire de simulation sur plusieurs sites internet. Vous pourrez aisément comparer les différentes propositions qui vous seront faites, les frais de dossier engendrés et les taux.

Le rachat de crédit sans co-emprunteur est-il envisageable ?


La question à se poser est plutôt : pourquoi ne pas associer un co-emprunteur à l'opération de rachat de crédit ? Le projet de rachat de prêt a plus de chance d'aboutir si vous le souscrivez avec votre conjoint par exemple. En procédant ainsi vous pouvez bénéficier de plusieurs avantages dont :
  • L'amélioration mécanique du taux d'endettement ;
  • La possibilité de présenter deux revenus à l'organisme de rachat ;
  • La consistance de la trésorerie supplémentaire pour un dossier avec co-emprunteur.
Malgré cela, vous pouvez quand même réaliser la restructuration de manière solitaire. Que vous viviez en union libre ou que vous ayez pacsé sous un régime de séparation de biens avec votre conjoint, vous pouvez solliciter un regroupement de vos dettes sans y associer un co-emprunteur. Toujours est-il que vous devez bien évaluer l'intérêt de procéder ainsi.

Pensez à faire une demande rachat de crédit


Aujourd'hui, de nombreux organismes de crédit ne rechignent plus à accorder des prêts à la consommation sans forcément s'assurer que les emprunteurs sont en mesure de rembourser. De plus, les enseignes des grandes surfaces octroient des crédits revolving à tour de bras : nul besoin de fiches de paye ; il suffit de présenter une pièce d'identité et un justificatif de domicile. Le résultat est que de plus en plus de ménages se retrouvent pris dans la spirale du surendettement. Ils n'arrivent plus à faire face au remboursement de leurs mensualités. Certains voient leurs salaires tout entiers y passer ! Si vous êtes dans cette situation-là, pensez à faire une demande rachat de crédit. L'organisme qui prendra votre dossier en charge regroupera en un seul crédit tous les prêts que vous avez contractés ce qui réduira considérablement votre taux d'endettement. Vous n'aurez plus qu'un seul interlocuteur et une seule mensualité à laquelle s'appliquera un seul et unique TAEG (Taux Annuel Effectif Global) auquel il convient d'ajouter les frais de dossier et l'assurance invalidité-décès. Grâce à votre demande rachat de crédit, vous pourrez réduire vos remboursements jusqu'à 60% ! Ainsi, vous serez en mesure de mieux gérer votre budget et de revaloriser votre pouvoir d'achat. Vous avez même la possibilité auprès de certains organismes de crédits d'inclure un nouveau prêt dans votre portefeuille afin de financer un projet même si vous êtes dans une situation financière qui ne vous le permet pas. Renseignez-vous vite et faites votre demande rachat de crédit.

Peut-on bénéficier d'une restructuration après une opération de rachat de crédit ?


Il est possible d'enchaîner plusieurs regroupements de prêts. En effet, le premier rachat de crédit peut ne pas prendre en compte toutes les dettes de l'emprunteur. Cette manœuvre est en réalité plus fréquente que vous ne le pensez. Elle permet à l'emprunteur de profiter de bonnes conditions lors du rachat de crédit. Ainsi, on peut effectuer une deuxième, une troisième ou une quatrième restructuration de ses dettes. Néanmoins, il est conseillé de ne pas se lancer dans une nouvelle procédure de rachat de prêts aussitôt après la première. Le délai minimum à observer est de trois mois. Vous devez cependant échanger avec un conseiller pour ne pas empirer votre situation.

Vous pouvez faire un rachat crédits surendettement


Des accidents de la vie ont mis votre situation budgétaire en péril ? Vous n’êtes plus en mesure de rembourser vos dettes et vos emprunts ? Vous pouvez faire un rachat crédits surendettement auprès d’un établissement financier ou d’un organisme intermédiaire. Grâce à un rachat crédits surendettement vous pourrez baisser le taux global de vos différents crédits et simplifier vos comptes en allégeant vos mensualités et en les rassemblant en une seule. Vous pourrez également fixer le rythme de remboursement qui dépend souvent du type de prêt choisi. Les prêts hypothécaires, pour les propriétaires immobiliers, sont souvent d’une durée plus longue que les prêts personnels. Les intermédiaires fleurissent sur internet. Ils transmettent votre demande de rachat crédits surendettement à des banques ou des établissements financiers au prix d’une commission. Cependant, les commissions dépendent de chaque organisme et les durées de crédits sont souvent longues et génèrent des intérêts pour les banques. Pour plus de transparence, vous pouvez passer par une banque ou un établissement financier. Votre demande de rachat crédits surendettement sera traitée directement par un établissement reconnu. Ces organismes ne prennent pas toujours de commissions. Lorsque c’est le cas, elle est intégrée au Taux Annuel Effectif Global (TAEG) et clairement spécifiée. Pour entreprendre votre démarche de rachat crédits surendettement, demandez-vous si cette solution est adaptée à votre budget et privilégiez un échéancier d’une durée la plus courte possible. Pensez également à vérifier les mentions légales de la société et méfiez-vous des témoignages clients qui peuvent constituer un artifice publicitaire. Chaque situation budgétaire est unique. A vous de bien comparer et de bien décortiquer les offres pour trouver la solution la mieux adaptée à votre situation.

Peut-on rembourser par anticipation un prêt accordé lors du regroupement de crédits ?


À l'issue d'une opération de regroupement de crédits, vous détiendrez un nouveau prêt. À l'instar des autres prêts classiques, vous pouvez également rembourser par anticipation le crédit accordé lors de la restructuration. Cependant, il faudra respecter les dispositions du code de la consommation en matière de remboursement anticipé. En pratique, vous devez respecter un préavis. De plus, il faudra vous acquitter des éventuelles pénalités de remboursement anticipé.

Un propriétaire est-il obligé de mettre son bien en garantie lors d'une opération de rachat de crédit ?


Rien n'oblige un propriétaire à hypothéquer son bien lors d'une opération de rachat de crédit. Cependant, la durée maximale du prêt ne pourra pas excéder 12 ans. Si vous souhaitez obtenir un prêt dont la durée avoisine 25 ans, il faudra accepter que l'établissement de rachat prenne en garantie votre bien. En réalité, l'hypothèque est une garantie de l'emprunt immobilier. Ainsi, pendant un regroupement de crédit hypothécaire, l'établissement de crédit exige que le bien concerné soit mis en garantie. Cela le protège lorsque vous ne parvenez plus à rembourser vos mensualités.


Pour obtenir une proposition personnalisée, n’hésitez pas à remplir une simulation complète. Vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours francs à partir de la date de signature du contrat. Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d’un particulier avant l’obtention d’un ou de plusieurs prêts d’argent. Lorsqu’une opération de crédit entraîne la diminution du montant des mensualités, celle-ci peut entraîner un allongement de la durée de remboursement du crédit et majorer son coût total. Vous devez avoir plus de 18 ans et ne pas figurer au FICP. Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

taux.com

Partagez-nous sur