Crédit auto/moto en ligne, aucun frais de dossier, réponse immédiate (novembre 2019)

Besoin d'argent rapidement ? Meilleurs taux pour réaliser vos envies : voiture, moto, scooter, caravane, camping-car, bateau... Demandez votre crédit auto/moto en toute liberté. Demande gratuite, réponse immédiate !

SociétéRangMontant minMontant maxDurée minDurée maxTAEG minTAEG maxFrais dossier
Cofidis prêt auto 
Cofidis
Élu Service Client de l’Année 2020(1)
1500 €35 000 €6 mois84 mois1,00%21,02%0 €
Cetelem prêt auto 
Cetelem
2500 €75 000 €6 mois120 mois1,00%21,03%0 €
Cofinoga prêt auto 
Cofinoga
3500 €75 000 €6 mois120 mois1,00%21,03%0 €
Banque Casino prêt auto 
Banque Casino
43 000 €38 000 €6 mois84 mois2,20%12,48%0 €
Franfinance prêt auto 
Franfinance
51 500 €35 000 €12 mois72 mois0,90%19,90%0 €
Younited Credit prêt auto 
Younited Credit
Obtenez un prêt en moins de 24h(2)
61 000 €50 000 €6 mois84 mois0,70%17,49%0 €
SociétéRangMontant minMontant maxDurée minDurée maxTAEG minTAEG maxFrais dossier
SociétéRangMontant minimumMontant maximumDurée minimumDurée maximumTAEG minimumTAEG maximumFrais de dossier
Cofidis prêt auto Cofidis
Élu Service Client de l’Année 2020(1)
1500 €35 000 €6 mois84 mois1,00%21,02%0 €
Cetelem prêt auto Cetelem2500 €75 000 €6 mois120 mois1,00%21,03%0 €
Cofinoga prêt auto Cofinoga3500 €75 000 €6 mois120 mois1,00%21,03%0 €
Banque Casino prêt auto Banque Casino43 000 €38 000 €6 mois84 mois2,20%12,48%0 €
Franfinance prêt auto Franfinance51 500 €35 000 €12 mois72 mois0,90%19,90%0 €
Younited Credit prêt auto Younited Credit
Obtenez un prêt en moins de 24h(2)
61 000 €50 000 €6 mois84 mois0,70%17,49%0 €
Carrefour Banque prêt auto Carrefour Banque73 000 €50 000 €12 mois84 mois1,20%10,50%0 €
Financo prêt auto Financo85 500 €60 000 €12 mois72 mois1,50%8,86%0 €
La Banque Postale prêt auto La Banque Postale91 500 €75 000 €12 mois84 mois0,99%10,75%20 € à 140 €
Sofinco prêt auto Sofinco101 000 €75 000 €12 mois72 mois1,00%17,50%0 €
Oney Bank prêt auto Oney Bank111 000 €35 000 €12 mois84 mois0,90%20,50%0 €
Groupama prêt auto Groupama123 000 €50 000 €12 mois72 mois0,95%4,95%0 €
GMF prêt auto GMF133 000 €45 000 €12 mois84 mois0,90%4,00%0 €
CSF prêt auto CSF141 500 €75 000 €12 mois72 mois2,90%5,70%0 €
BFM prêt auto BFM151 500 €75 000 €6 mois84 mois0,80%NC0 €
MAIF prêt auto MAIF16750 €75 000 €6 mois84 mois1,95%NC0 €
MAAF prêt auto MAAF173 000 €75 000 €12 mois72 moisNCNC0 €
BforBank prêt auto BforBank183 500 €100 000 €12 mois72 moisNCNC0 €
BNP Paribas prêt auto BNP Paribas19760 €75 000 €4 mois108 moisNCNC0 €
AXA Banque prêt auto AXA Banque203 000 €75 000 €12 mois84 moisNCNC0 €
CIC prêt auto CIC211 000 €50 000 €6 mois60 moisNCNC0 €
Macif prêt auto Macif221 500 €300 000 €6 mois84 moisNCNC0 €
Boursorama prêt auto Boursorama235 000 €50 000 €12 mois72 moisNCNC0 €
Milleis Banque prêt auto Milleis Banque243 000 €75 000 €12 mois72 moisNCNC0 €
Crédit Coopératif prêt auto Crédit Coopératif252 000 €75 000 €4 mois120 moisNCNC0 €
CASDEN prêt auto CASDEN263 000 €50 000 €12 mois72 moisNCNC0 €
Caisse d’Epargne prêt auto Caisse d’Epargne271 000 €50 000 €4 mois72 moisNCNC0 €
LCL prêt auto LCL283 000 €75 000 €12 mois84 moisNCNC1% (min 60 €)
Société Générale prêt auto Société Générale291 000 €35 000 €12 mois84 moisNCNC1% (50 à 120 €)
BRED prêt auto BRED301 500 €NC12 mois84 moisNCNCNC

(1) Élu Service Client de l’Année 2012, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018, 2019 et 2020 dans la catégorie « Organisme de crédit ». Cofidis est le premier de sa catégorie sur les canaux téléphone, e-mail, navigation internet, chat et Facebook.
(2) À réception de votre dossier complet, Younited Credit peut vous faire une réponse dans les 24h ouvrées par SMS dans le cas d’une acceptation, et par email dans le cas d’un refus.






Comment évaluer les meilleures offres de crédit auto/moto en France ?


Les voitures et les motos sont de loin les moyens de transport les plus utilisés. Elles ont une importance majeure de nos jours, surtout que nous vivons dans un monde extrêmement dynamique. Un véhicule peut aussi être un produit de luxe, le signe d'une certaine aisance ou d'un niveau de vie élevé. Mais parfois, des difficultés financières peuvent empêcher son utilisation ou son achat.

La meilleure solution qui s'offre à de nombreux particuliers est de souscrire à un crédit auto ou à un crédit moto. Le crédit auto/moto est le moyen le plus simple et le plus rapide pour obtenir les fonds nécessaires à l'achat d'une voiture ou d'un deux-roues. Ainsi, pour l'achat d'une voiture neuve ou d'occasion vous pouvez recourir à un prêt automobile. Pour obtenir le meilleur prêt automobile, vous devez comprendre son fonctionnement particulier. Souhaitez-vous tout savoir au sujet du crédit auto ? Si oui, alors ce guide est fait pour vous. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires, pertinentes et utiles qui feront de vous un expert en crédit automobile.

Le crédit auto et l'industrie automobile


L'industrie automobile connaît depuis le début du XXe siècle un essor fulgurant. En effet, des modèles de plus en plus perfectionnés de voitures sont mis sur le marché. Et pour un véhicule plus avancé, le prix d'acquisition est forcément plus important. Compte tenu du pouvoir d'achat réduit des ménages, la vente des véhicules était un sérieux problème. Pour pallier ce problème et accroître les ventes, les constructeurs automobiles ont créé au sein de leur structure des filiales financières. Encore appelées « captives », ces dernières proposent aux consommateurs des prêts automobiles. Par conséquent, l'institution des crédits auto par les constructeurs automobiles permettait de :
  • Encourager les consommateurs à acheter les voitures ;
  • Financer l'achat des véhicules si le consommateur ne peut le faire au comptant ;
  • Bénéficier aussi des services additionnels tels que l'achat d'accessoires d'automobile, l'entretien, l'assistance, l'assurance, le paiement des documents officiels…
Par ailleurs, le crédit auto permet aux constructeurs automobiles de fidéliser leur clientèle.

Le recours au crédit automobile


L'achat d'un véhicule est le principal motif d'obtention de crédit à la consommation par les ménages. En effet, de nombreuses options de crédits auto sont proposées aux ménages pour l'achat de leurs véhicules. Et chaque ménage désireux d'acquérir un véhicule tient compte de sa situation personnelle pour choisir l'option la plus bénéfique. Les ménages ont aussi la possibilité de demander l'aide des organismes financiers. Avant d'aller plus loin sur les liens entre crédit auto et industries automobiles, discutons des modalités du crédit auto.

Qu'est-ce que le crédit auto ?


Le crédit auto est une opération de mise à disposition d'un prêt d'argent pour financer l'achat d'une automobile. Le crédit auto est avant tout un crédit à la consommation. Sa mise à disposition est soumise à un remboursement affecté d'un taux d'intérêt. Le crédit auto contrairement aux crédits à la consommation n'inclut pas impérativement la souscription à une assurance, sauf l'assurance responsabilité civile. Notons cependant, pour des raisons évidentes de sécurité que souscrire à des assurances supplémentaires permet de prévenir notamment :
  • Les risques d'invalidité ;
  • Les risques de chômage ;
  • Les risques de décès…

Mode de fonctionnement du crédit auto


Le mode de fonctionnement du crédit auto est simple. En contractant un crédit auto, vous devenez débiteur auprès de l'organisme de prêt. L'offre de crédit à choisir doit être adaptée à votre situation. C'est la raison pour laquelle vous devez choisir le bon établissement. C'est avec ce dernier que vous définirez les conditions de l'offre, notamment :
  • La durée du contrat de prêt ;
  • Le montant de l'emprunt ;
  • Le taux d'intérêt ;
  • Le montant des mensualités…
Une fois ces conditions établies, il est important de vérifier l'exactitude des termes du contrat. Vous disposez de deux semaines pour étudier le contrat. De nombreux points doivent être revisités pour vous assurer de la conformité de l'offre avec vos conditions. Vous devez surtout vérifier la présence des informations suivantes :
  • La date ;
  • Le modèle de voiture à acheter ;
  • L'identité des parties signataires du contrat ;
  • Le montant de l'emprunt ;
  • Les mensualités ;
  • La durée du contrat ;
  • Le taux annuel effectif global (TAEG) ;
  • Les clauses relatives aux situations de non-remboursement…

À qui s'adresse le crédit auto ?


Toute personne désireuse d'acheter une voiture neuve ou d'occasion à crédit a la possibilité de contracter un crédit auto. Parmi les profils éligibles, on peut mentionner :
  • Les particuliers ;
  • Les couples (mariés, Pacsé, concubins) ;
  • Les entreprises…
Le crédit auto proposé est fonction du statut et du besoin du demandeur.

Combien peut-on emprunter avec un crédit auto ?


Le montant à emprunter pour un crédit auto varie d'un individu à un autre. Ce montant dépend surtout de nombreux facteurs dont :
  • Le type ou modèle de véhicule à acheter ;
  • Les revenus du demandeur ;
  • Le taux de crédit appliqué ;
  • La durée du remboursement…
C'est surtout en fonction de la capacité d'emprunt du demandeur que l'établissement de crédit définit le montant à accorder. De façon générale, le montant à emprunter varie de 500 à 75 000 euros.

Les conditions d'obtention d'un prêt automobile


Les conditions d'acceptation d'un crédit auto par les établissements de crédit sont quasiment semblables. Les établissements de crédit évaluent en effet votre dossier notamment votre capacité de remboursement. Voici les trois points essentiels qu'ils évaluent :
  • Les revenus disponibles du demandeur ;
  • La situation personnelle du client ;
  • Le taux d'endettement.

Les revenus disponibles


Les revenus disponibles ne se limitent pas seulement aux salaires. S'y retrouvent d'autres gains comme :
  • Les dividendes sur sociétés ;
  • Les dividendes de retraites ;
  • La rente locative ;
  • Les allocations ;
  • Les indemnités de chômage…
Lorsque le demandeur ne possède pas un salaire stable ou ne dispose pas d'un emploi, il devra fournir d'autres justificatifs. Ainsi, il pourra prouver à l'établissement de crédit sa solvabilité sur le long terme.

La situation personnelle


En évaluant votre situation personnelle, l'organisme de crédit détermine si l'augmentation de vos charges n'influencera pas négativement vos conditions de vie. Ainsi, elle prend en compte :
  • L'âge du demandeur ;
  • La nationalité du demandeur ;
  • Le statut du demandeur ;
  • La composition de son foyer ;
  • Le nombre d'enfants à sa charge ;
  • La qualité du locataire ou du propriétaire…

Le taux d'endettement


Votre taux d'endettement joue un rôle non négligeable dans l'acceptation ou non de votre demande de prêt. L'organisme de crédit évalue tous vos emprunts en cours. Elle croisera toutes les informations à sa disposition afin de déterminer si vous remplissez toutes les conditions requises.

Pour augmenter vos chances d'obtention de votre crédit auto, vous devez optimiser votre dossier en :
  • Vérifiant au préalable vos capacités de remboursement ;
  • Mettant sur pied un projet d'achat de voiture en cohérence avec votre solvabilité ;
  • Préparant judicieusement votre demande de crédit automobile.

Quelles sont les réglementations du crédit auto ?


Le crédit auto s'inscrit quasiment dans le même cadre légal que le crédit de consommation. En effet, pour protéger les emprunteurs, des dispositions légales spécifiques ont été précisées en France. Il s'agit de celles préconisées par la loi Scrivener et la loi Neiertz.

La loi Scrivener


Instituée en 1978 et mise à jour en 2010 via la loi Lagarde, la loi Scrivener renforce les prérogatives de chacune des parties. Grâce à elle, le demandeur de crédit auto bénéficie désormais de :
  • Un délai de réflexion de durée minimale de 15 jours afin d'étudier favorablement les offres de prêt automobiles reçues ;
  • Un délai de rétraction de 14 jours suivant le paraphage du contrat de crédit auto, sans fournir aucune justification ;
  • Une durée de remboursement supérieure à 3 mensualités…
La loi Scrivener stipule également que le montant du prêt auto ne peut excéder 75 000 euros. Elle précise aussi que la signature du contrat doit être effectuée après envoi de l'offre par courrier. Le contrat doit faire mention de :
  • L'identité des parties engagées ;
  • Les noms des garants ;
  • La nature du bien ;
  • Le montant du crédit ;
  • L'objet du contrat ;
  • La date d'émission du contrat…

La loi Neiertz


Cette loi a été instaurée en 1991 et constitue un complément de la loi Scrivener. La loi Neiertz souligne surtout la responsabilité des organismes de crédit au sujet du surendettement. Par l'entremise de cette loi, les organismes financiers bénéficient de plus d'avantages. Avec les recommandations de cette loi :
  • L'obligation est faite aux organismes prêteurs de conserver un exemplaire de l'offre de prêt signé ;
  • Les organismes prêteurs doivent se conformer aux taux de références fixés par la Banque de France…
Grâce à cette loi, une commission de surendettement fut instaurée. Cette commission intervient lorsque le prêteur n'est plus en mesure d'honorer ses mensualités. L'instauration de ladite commission a permis la création du FICP (Fichier National des Incidents de Crédit aux Particuliers). Dans ce fichier, on retrouve les personnes surendettées. Il est mis à la disposition des établissements de crédit qui l'utilisent pour vérifier la fiabilité d'un demandeur de crédit auto.

Quelle est la durée de validité d'un crédit auto ?


La loi ne fixe aucun délai précis pour le remboursement d'un crédit auto. La durée d'un crédit auto varie d'un contrat à un autre et est comprise entre 4 et 84 mois. En France, la limite de la durée de validité du crédit auto dépend du type de véhicule. Ainsi, il y a :
  • Une durée de remboursement maximale de 84 mois pour le crédit auto d'un véhicule neuf ;
  • Une durée de remboursement maximale de 72 mois pour le crédit auto d'un véhicule d'occasion.
Il est donc très important de déterminer au préalable la durée du crédit auto qui vous arrange le mieux. Vous devez notamment considérer votre capacité de remboursement. Il faut aussi éviter de souscrire à un crédit auto dont le taux d'endettement serait supérieur à 33%. Notons que :
  • Plus la durée de remboursement est longue, plus le taux d'intérêt appliqué est élevé ;
  • Plus la durée de remboursement est petite, plus les mensualités seront élevées même si le coût total sera plus faible.

Quelles ressemblances et différences y a-t-il entre un crédit auto pour voiture neuve et un crédit auto pour voiture d'occasion ?


Deux possibilités s'offrent aux demandeurs de crédits auto : le crédit auto neuve et le crédit auto occasion. De nombreuses offres sont proposées par les organismes de crédit et financiers pour l'achat de véhicule neuf ou d'occasion. Le crédit auto neuve et le crédit auto d'occasion se ressemblent sur de nombreux points :
  • La détermination de la capacité de remboursement du demandeur par l'organisme de crédit ;
  • Les deux sont des prêts personnels ;
  • Les deux prêts sont modulables selon la situation du demandeur…
Le choix de l'un ou de l'autre crédit auto dépend du pouvoir d'achat et des besoins de l'emprunteur. En ce qui concerne les dissemblances entre les deux, on peut dire que :
  • Les taux d'intérêt appliqués pour l'octroi de crédit auto neuve sont plus avantageux que pour le crédit auto d'occasion ;
  • Les taux de crédit appliqués au crédit auto d'occasion dépendent de l'état et de l'âge du véhicule ;
  • Le crédit auto neuve est plus facile à obtenir et offre plus de garanties que le crédit auto d'occasion ;
  • Les délais de remboursement du crédit auto d'occasion sont plus courts que ceux du crédit auto neuve ;
  • Les offres de crédit auto neuve sont très avantageuses et plus fiables surtout celles proposées par les concessionnaires…

Le crédit moto


À l'instar d'une voiture, vous avez aussi la possibilité de contracter un crédit moto. Le deux-roues est en effet une excellente alternative aux voitures. Il permet de profiter d'une meilleure liberté de circulation et surtout d'éviter les embouteillages. Si vous avez donc été séduit par un deux-roues, vous pouvez recourir à un crédit moto pour financer son achat. Tout comme le crédit auto, vous pouvez financer grâce au prêt l'achat d'un deux-roues neuf ou d'occasion.

Ce qu'il faut savoir sur le crédit moto


Au même titre que le crédit auto, les offres de crédit moto sont diversifiées. Une fois que vous avez choisi votre deux-roues, vous devez déterminer l'organisme de crédit chez qui obtenir le prêt. Il peut aussi s'agir d'un concessionnaire. La meilleure chose à faire donc est de comparer les offres sur notre site et de déterminer celle qui est la plus favorable. N'oubliez pas de vérifier l'exactitude des termes et des mentions obligatoires du contrat avant de le signer. Il est aussi important de savoir que :
  • Le montant d'un crédit moto varie souvent de 500 euros à 75 000 euros ;
  • Le montant mis à votre disposition par l'organisme prêteur dépend du prix de la moto, de vos besoins et de vos revenus ;
  • La durée de remboursement d'un crédit moto est semblable à celle du crédit auto (variable entre 4 et 84 mois).
Au vu des conditions précédentes, le plus important est de choisir un organisme prêteur fiable et de négocier le meilleur contrat.

Les avantages du crédit moto


Vous bénéficiez de nombreux avantages en souscrivant à un crédit pour l'achat d'une moto. Ces avantages sont entre autres :
  • L'achat de votre deux-roues sans effectuer un apport ou toucher votre épargne ;
  • Le financement rapide et en totalité du coût de votre moto et des autres dépenses liées à son achat ;
  • Le paiement du prix de la moto par mensualités et non en seul coup ;
  • La possibilité de rembourser en entier le prix de la moto si vous obtenez une rentrée d'argent imprévue…
Précisons qu'à chaque fois qu'il sera question de crédit auto dans cet article, il y a un sous-entendu tacite du crédit moto.

Quels sont les différents types de crédit auto qui existent ?


Comme souligné plus haut, le crédit pour l'achat d'une voiture est une forme particulière de crédit à la consommation. Il existe donc différentes déclinaisons de crédit auto que sont :
  • Le prêt personnel auto ;
  • Le pack auto ;
  • Le crédit-bail ou location avec option d'achat (LOA) ;
  • La location longue durée (LLD) ou le crédit ballon ;
  • Le crédit affecté ;
  • Le crédit renouvelable ou « revolving »…

Le prêt personnel auto


Le prêt personnel auto est avant tout un crédit non affecté. Il peut donc être utilisé pour financer l'achat de tout bien non immobilier donc une voiture ou une moto. Ce type de prêt présente les spécificités suivantes :
  • L'emprunteur sait déjà à l'avance le montant des mensualités puisque c'est un prêt non modulable ;
  • Le remboursement du crédit non affecté est précisé dans le contrat et doit être effectué même si la vente n'a plus abouti ;
  • L'échéance du prêt est précisée dans le contrat et ne peut être changée…
Le montant d'un prêt personnel peut varier entre 500 et 75 000 euros. Il peut donc couvrir l'achat d'un véhicule. La durée de son remboursement est généralement de 5 années. Choisir ce prêt pour acheter un véhicule peut s'avérer dangereux. En effet, l'emprunteur devra rembourser l'emprunt même si la vente du véhicule a été annulée.

Le pack auto


Le pack auto est une forme complète de prêt qui vous permet de gérer plusieurs crédits. Il contient de nombreux modules relatifs à l'achat d'une voiture dont :
  • Le crédit auto ;
  • L'assurance dommages ;
  • L'assistance pour répondre à tous les problèmes notamment les pannes et les accidents ;
  • L'entretien ;
  • Les extensions de garantie du constructeur…
En souscrivant au pack auto, vous bénéficiez de meilleures conditions d'emprunts et d'assurances. En effet, l'emprunteur vous propose un taux d'intérêt plus réduit. De plus, le prélèvement mensuel pour tous ces modules est unique. Les offres varient d'un emprunteur à un autre. Il revient donc au demandeur de crédit de bien comparer les offres afin de choisir celle qui est la meilleure.

Le crédit-bail ou location avec option d'achat (LOA)


À l'origine, ce type de crédit a été créé pour financer l'achat d'une voiture neuve. C'est une forme de prêt affecté qui permet de louer un véhicule sur une période variable de 2 à 6 ans. Le coût de l'emprunt dépend de nombreux facteurs dont :
  • Le prix initial de la voiture ;
  • La durée de la location ;
  • Les services proposés lors de son utilisation ;
  • Le prix de la voiture à la fin de la location…
Le montant des loyers reste fixe et l'échéance ne change pas, peu importe la durée d'immobilisation du véhicule. Notons que le TAEG (Taux Annuel Effectif Global) n'est pas précisé dans le contrat et peut donc être proche du taux d'usure. Il est donc difficile de déterminer le coût global d'une LOA.
Une fois le délai de location épuisé, trois choix possibles s'offrent à l'emprunteur :
  • La restitution de la voiture ;
  • Le renouvellement de la location ;
  • La levée de l'option d'achat.
En levant l'option d'achat, l'emprunteur bénéficie d'une offre d'achat plus favorable ou d'un prix fixé au préalable. La LOA ne requiert pas un apport personnel de la part du demandeur. Il faut souligner qu'en cas d'accident, l'assurance indemnisera l'organisme financier et non l'emprunteur. Le reste de la dette due après sinistre sera à la charge de l'emprunteur même si le véhicule n'est plus utilisable.

La location longue durée (LLD) ou le crédit ballon


La location longue durée et la location avec option d'achat sont identiques sur tous les points sauf un. En effet, contrairement à la LOA, l'emprunteur ne peut devenir propriétaire du véhicule loué. Pour une LLD, l'emprunteur doit prendre en charge tous les frais d'entretien du véhicule. Ces frais sont d'ailleurs compris dans les mensualités qui seront payées. Il faut cependant noter qu'au même titre que la LOA, le contrat du LLD est très complexe. De nombreuses clauses y sont en effet incluses. Elles prennent en compte des facteurs tels que :
  • La nécessité d'un dépôt de garantie ;
  • La valeur résiduelle du véhicule ;
  • Les assurances auxquelles il faut impérativement souscrire ;
  • La clause d'entretien ;
  • Le forfait kilométrique (généralement de 20 000 km et 30 000 km par année, respectivement pour véhicule à essence et véhicule diesel)…
Le non-respect des clauses entraîne le paiement des pénalités. Il faut aussi ajouter qu'en cas de panne du véhicule, l'emprunteur peut bénéficier dans l'immédiat d'une nouvelle voiture. La LLD est donc une forme d'emprunt aux personnes qui aimeraient changer régulièrement de véhicule. Elle convient aussi par exemple à ceux qui devront parcourir fréquemment de nombreux kilomètres avec leur voiture.

Le crédit affecté


Selon les statistiques, c'est le type de crédit le plus répandu. Il est mis à la disposition du demandeur pour l'achat d'un bien précis, en l'occurrence un véhicule. En optant pour le crédit affecté, l'emprunteur signe deux contrats. Un contrat avec l'organisme de crédit et un autre avec le propriétaire du véhicule. Bien que ce soit un crédit contraignant, il demeure le moins coûteux. Si pour une certaine raison, l'achat du véhicule n'aboutit pas, le prêt sera annulé. Ainsi, avec le crédit affecté :
  • Le paiement des mensualités ne débute qu'après réception du véhicule ;
  • Les mensualités à payer sont plus lourdes ;
  • L'emprunteur finance une partie du prix du véhicule, car il doit disposer d'un apport personnel ;
  • L'emprunteur a la possibilité de contracter le crédit auto auprès de sa banque ;
  • L'emprunteur connaît à l'avance le TAEG contrairement au LOA…
En souscrivant à un prêt affecté, l'emprunteur devient le propriétaire de son véhicule. Il sera donc le seul bénéficiaire des primes d'assurances et indemnisations s'il est victime d'un éventuel incident. La durée du remboursement varie selon qu'il s'agit d'un véhicule neuf ou d'un véhicule d'occasion. Cette durée est de 6 ans maximum pour un véhicule d'occasion et 7 ans maximum pour un véhicule neuf. Enfin, soulignons que l'emprunteur n'est pas obligé d'acheter le véhicule s'il signe le contrat du crédit affecté. Il peut décider d'annuler l'achat du véhicule sans aucun justificatif et rompre de ce fait le contrat.

Le crédit renouvelable ou « revolving »


Le prêt renouvelable encore appelé crédit revolving est une somme d'argent que l'organisme de crédit met à la disposition du prêteur. C'est donc une réserve d'argent qui peut servir à plusieurs fins. L'emprunteur peut :
  • Utiliser une partie du fond ou ne pas l'utiliser du tout ;
  • Utiliser la totalité de la somme d'argent.
Il n'aura aucun remboursement à effectuer s'il n'utilise pas l'argent. Cependant, s'il le touche pour financer ses besoins notamment l'achat d'un véhicule, il devra payer des mensualités. Ce montant peut être renouvelé à l'infini. Il suffit que l'emprunteur respecte ses engagements et effectue à temps les remboursements. Il faut souligner que la souplesse de ce type de crédit induit l'application d'un taux d'intérêt élevé. Les intérêts payés sont uniquement fonction du montant prélevé dans la réserve et non du montant total.

Les organismes financiers qui proposent le crédit renouvelable sont soumis à certaines obligations :
  • L'organisme financier doit vérifier annuellement si l'emprunteur n'est pas fiché dans le FCIP (Fichier National des Incidents de Crédit aux Particuliers) ;
  • L'organisme financier doit obtenir du prêteur tous les trois ans les documents attestant de sa solvabilité.
Ainsi, si la solvabilité de l'emprunteur a diminué, le montant qui sera mis à sa disposition sera également diminué. Le délai de remboursement d'un crédit renouvelable inférieur à 3 000 euros ne peut excéder trois années. Quant à un crédit renouvelable supérieur à 3 000 euros, le délai limite est de 5 ans. Avec le crédit renouvelable :
  • Le financement de l'achat d'une voiture est plus simplifié ;
  • L'emprunteur a la possibilité de choisir le niveau des mensualités à payer même si un minimum est imposé ;
  • L'emprunteur peut décider d'effectuer un remboursement anticipé…
Même si le véhicule acheté avec les fonds n'est pas livré, l'emprunteur a l'obligation de payer ses mensualités. Notons par ailleurs que le taux d'intérêt appliqué est variable selon l'évolution du marché.

Pour ou contre le crédit auto ?


De nombreuses personnes se demandent s'il est prudent de contracter un crédit auto lorsqu'on veut acheter une nouvelle voiture. La réponse à cette question ne saurait être unidirectionnelle. Afin que chacun puisse tirer sa conclusion, voici les points forts et points faibles du crédit auto !

Les avantages qu'offre le crédit auto


Le crédit auto est l'unique moyen par lequel une personne ne disposant pas de fonds suffisants peut financer l'achat de sa voiture. Les personnes disposant aussi de fonds conséquents sur leur compte peuvent également souscrire à un crédit auto. Ce mode de financement offre de nombreux avantages dont les plus importants sont :
  • La possibilité d'acheter le véhicule de son rêve puisqu'on peut emprunter jusqu'à 75 000 euros ;
  • L'avantage de pouvoir changer de véhicule quand on le souhaite même si l'on ne possède pas suffisamment d'argent ;
  • La possibilité de commencer le remboursement du crédit auto après que la voiture ait été livrée ;
  • La possibilité d'étaler le remboursement sur une durée convenable afin de bien supporter le coût du véhicule ;
  • L'avantage de bénéficier de nombreuses garanties notamment celles du constructeur qui vous protègent des défauts éventuels du véhicule ;
  • L'avantage pour l'emprunteur de ne pas devoir mobiliser toute son épargne pour l'achat du véhicule et de pouvoir équilibrer son budget ;
  • La définition des mensualités à payer avant la signature du contrat afin d'éviter toutes les surprises ou situations inconvenantes ;
  • La possibilité de modifier les mensualités après la signature du contrat ;
  • La possibilité de rembourser le prêt plus tôt que convenu dans le contrat ;
  • La possibilité d'arrêter le paiement des mensualités lorsqu'on traverse une situation difficile en accord avec le conseiller…
Il est important de pouvoir utiliser le crédit obtenu à bon escient afin d'éviter de s'endetter inutilement.

Les inconvénients liés à la souscription d'un crédit auto


Contracter un crédit auto, c'est s'engager à rembourser le prêt dont on a bénéficié. L'organisme de crédit, en contrepartie du crédit fourni, exigera de votre part le paiement des bénéfices. Ainsi, le prêt octroyé est frappé d'un taux d'intérêt qui alourdira votre dette envers l'organisme prêteur. Voici quelques points négatifs liés à l'acquisition de votre voiture par le crédit auto :
  • Le crédit auto est une autre forme de dette à rembourser qui pèse sur votre budget ;
  • Le recours au mauvais crédit auto peut conduire au surendettement et bouleverser votre train de vie habituel ;
  • L'obligation de payer les frais de dossier qui s'ajoutent au crédit obtenu et aux bénéfices affiliés est incontournable.
Pour éviter tout problème, il faut vérifier soi-même ses capacités de remboursement, car l'achat d'une voiture entraîne d'autres dépenses dont :
  • Les frais de carburant ;
  • Les frais d'entretien et de révision ;
  • Les assurances ;
  • Les contrôles techniques ;
  • Les dépenses liées aux pannes et aux réparations…

La négociation du crédit auto


Souscrire à un crédit auto n'est pas une décision qui se prend du jour au lendemain. Le prêt automobile étant un engagement sur plusieurs années, il est primordial de bien le négocier.

Les éléments qui influencent le crédit auto


Étant une forme particulière du crédit de consommation, le crédit auto est composé des mêmes éléments que ce dernier. Parmi les éléments qui le caractérisent, on peut mentionner :
  • L'apport personnel ;
  • Les intérêts appliqués à l'emprunt ;
  • La durée du prêt automobile ;
  • Les mensualités ;
  • La ou les assurances ;
  • Le coût total du crédit…

L'apport personnel


Il n'est pas impératif de disposer d'un apport personnel lors de la souscription à un crédit auto. Cependant, l'avoir permet de rassurer le prêteur et offre de meilleures chances de bénéficier d'un taux de crédit moins cher. Généralement, le montant de l'apport personnel est au plus 20% du crédit voulu. Il faut cependant noter que plus l'apport personnel est élevé, plus le prêt auto demandé sera faible, de même que le coût du prêt. Disposer donc d'un apport personnel permet au demandeur de pouvoir :
  • Réduire le montant de la dette ;
  • Démontrer au prêteur sa capacité à épargner ;
  • Fournir plus de garanties au prêteur ;
  • Négocier plus facilement les modalités du prêt…
Il faut néanmoins éviter d'engager un apport personnel trop important au risque de mettre en péril votre situation financière.

Les intérêts appliqués à l'emprunt


Les intérêts constituent la rémunération dont bénéficient les organismes de crédit. Ils sont exprimés en pourcentage et sont à la charge du demandeur de crédit. Différents taux d'intérêt sont appliqués par les organismes de crédit. Le plus connu d'entre eux est le taux annuel effectif global (TAEG). Il regroupe plusieurs frais liés au crédit, à savoir :
  • Les intérêts ;
  • Les cotisations pour les assurances ;
  • Les commissions ou rémunérations ;
  • Les frais de dossier…
Nous donnerons plus tard plus de détails sur les taux d'intérêt du crédit auto.

La durée du prêt automobile


La durée d'un crédit automobile influence fortement son coût. C'est la raison pour laquelle il faut savoir choisir la durée optimale. La durée du prêt est exprimée en mois ou en années. Elle précise le temps d'endettement et joue un rôle déterminant dans le calcul des mensualités. Une durée de remboursement plus longue induit des intérêts plus élevés à long terme. Parallèlement, une durée plus courte entraîne l'alourdissement des mensualités. Pour choisir la durée de prêt auto optimale, vous devez tenir compte de :
  • Vos ressources actuelles ;
  • Votre taux d'endettement ;
  • Vos dépenses ultérieures…
Il faut donc trouver le juste équilibre afin de se faciliter la vie. Compte tenu des garanties et des prix plus élevés des véhicules neufs, la durée du prêt nécessaire pour les acheter sera plus ou moins longue. Quant aux véhicules d'occasion, cette durée sera plus courte.

Les mensualités


C'est la somme d'argent qu'il faut verser chaque mois à l'organisme de crédit pour rembourser le prêt automobile. Le calcul des mensualités dépend :
  • Du montant du prêt ;
  • Du taux d'intérêt ;
  • De la durée de remboursement du prêt.
Il est aussi possible de négocier les mensualités d'un prêt automobile sous certaines conditions. C'est au prêteur de fournir les gages de remboursement s'il veut bénéficier de mensualités adaptées à sa situation financière.

Les assurances


Souscrire à une assurance n'est pas obligatoire pour un crédit auto. Cependant, afin d'éviter toute situation pouvant empêcher l'emprunteur d'honorer ses engagements, l'organisme de crédit vous le recommande. L'assurance emprunteur est une garantie de remboursement qui permet de couvrir les risques suivants :
  • Le décès de l'emprunteur ;
  • L'invalidité de l'emprunteur ;
  • La perte d'emploi ou l'incapacité de travail de l'emprunteur…
Certaines assurances peuvent être obligatoires et l'offre varie selon l'organisme financier. Si vous avez décidé de souscrire à une assurance, vous pouvez comparer les offres. Vous avez le choix entre :
  • Une assurance auprès d'une maison d'assurance tierce ;
  • Une assurance auprès de l'établissement de prêt.

Le coût total du crédit


Il représente l'ensemble des intérêts à payer pour le crédit auto. On l'obtient en faisant la différence entre le capital emprunté et le total des mensualités à payer. La meilleure façon de réduire le coût du crédit est de comparer les offres et de faire jouer la concurrence.

La renégociation du crédit auto est-elle possible ?


En signant un contrat de crédit auto, le prêteur s'engage à respecter les clauses qui s'y trouvent. Mais, le futur étant souvent imprévisible, le remboursement du crédit peut devenir difficile à effectuer quelques mois plus tard. Dans une telle situation, la question qui se pose est de savoir s'il y a possibilité de renégocier le crédit auto. La réponse à cette question est malheureusement, non. Cependant, il y a quelques solutions d'anticipation. Voici quelques astuces qui soulageront vos dépenses et vous permettront d'honorer vos engagements :
  • Étudier le contrat de crédit afin de voir si des dispositions exceptionnelles propres à votre situation y sont intégrées ;
  • Recourir au regroupement de crédit pour bénéficier d'un taux moins élevé…

Les dispositions exceptionnelles prévues dans le contrat de crédit auto initial


Certains contrats de crédit auto peuvent prévoir des termes qui permettront au prêteur de sortir d'une situation délicate. Ces clauses favorables sont entre autres :
  • Des options de diminution des mensualités de 5, 10 voire 15% et plus sur une certaine période ;
  • Des clauses de décalage ou de report du paiement des mensualités selon les prescriptions du contrat.
Contactez en premier lieu votre établissement de crédit si vous voulez assouplir vos conditions de remboursement de crédit auto.
Il est donc important de bien étudier le contrat de crédit auto en avance avant de le signer. Pour vous faciliter la vie, demandez à ce que ces clauses y soient inscrites. Ceci permettra donc de faire face à toute conjoncture financière.

Au cas où il n'y aurait pas de clauses favorables, vous pouvez justifier votre situation auprès de l'organisme prêteur. Il faut privilégier le dialogue et demander des mesures exceptionnelles qui vous permettront de faire face à la situation. Si cette démarche n'aboutit pas, vous pouvez effectuer le regroupement de vos crédits.

Le regroupement de crédit


Le regroupement de crédit n'est possible que si vous disposez d'au moins deux crédits en cours de validité. En effet, vous avez la possibilité de regrouper tous ces prêts dans un seul rachat de crédits. Un organisme de crédit pourra donc solder toutes vos dettes en cours et vous l'accorder de nouveau en un prêt unique. Cette solution vous aide donc à :
  • Associer toutes vos créances en un seul crédit ;
  • Payer désormais une et une seule mensualité pour le tout ;
  • Bénéficier d'un taux d'intérêt plus favorable qui sera inférieur au cumul du taux d'intérêt de toutes vos créances.
Le rachat de crédit est une excellente solution. Selon le profil de l'emprunteur et son dossier, les mensualités peuvent être réduites jusqu'à 60% et plus étalées dans le temps.

Ce qui est indispensable pour constituer le dossier d'obtention d'un crédit auto


Le demandeur de crédit auto doit fournir à l'organisme de crédit certains documents attestant de sa situation et de sa solvabilité. Ces documents doivent être préparés à l'avance pour accélérer la procédure et avoir plus de chances d'obtenir le financement voulu. Les justificatifs varient d'un organisme de crédit à un autre. Les plus importants d'entre eux sont :
  • Les documents justificatifs de votre identité ;
  • Les documents justificatifs de vos revenus ;
  • Les documents concernant votre nouvelle voiture…

Quels documents utiliser pour justifier son identité ?


Les justificatifs d'identité à fournir peuvent varier selon le montant à emprunter et votre situation personnelle et familiale. Il s'agit entre autres de :
  • L'original et la copie recto verso de la pièce d'identité ou du passeport ;
  • Le titre de séjour en cours de validité pour ceux qui ne sont pas français ;
  • Le livret de famille, la copie du contrat de mariage ou le PACS pour justifier la situation conjugale ;
  • L'exemplaire du jugement de séparation ou de divorce si nécessaire ;
  • Le justificatif de domicile datant de moins de trois mois (par exemple une facture du fournisseur d'accès internet ou d'énergie)…
Pour le justificatif de domicile, il faut préciser qu'un propriétaire doit joindre à son dossier une copie du titre de propriété. Il ajoutera aussi une copie de l'avis de taxe foncière.

Le locataire fournira son contrat de bail ainsi que sa dernière quittance de loyer. Quant à une personne qui est hébergée gratuitement chez un particulier, elle fournira :
  • Une pièce d'identité de la personne qui l'héberge ;
  • Une attestation d'hébergement…

Quels documents fournir pour justifier vos revenus ?


Pour prouver votre capacité de remboursement, voici les pièces à fournir à l'établissement de crédit :
  • Les trois derniers bulletins de salaire pour les salariés ;
  • L'attestation de l'employeur qui précise la date de début de contrat ou de prise de poste (les salariés) ;
  • Les trois derniers bulletins de chômage pour les chômeurs ;
  • Le dernier bulletin de retraite pour les retraités ;
  • Les deux derniers avis d'imposition et la liasse CERFA pour les agriculteurs, les commerçants, les artisans ;
  • Les trois derniers bilans d'entreprise pour les chefs d'entreprise ;
  • La déclaration préremplie de revenus de l'année précédente ;
  • Les copies des documents attestant le gain de revenus complémentaires (allocations de retraite, allocation familiale, pension, rente, droits d'auteurs…) ;
  • Les attestations, notamment l'attestation URSAFF et toutes les dernières déclarations pour les travailleurs indépendants…
Il se peut que l'organisme de crédit vous demande de fournir votre RIB et le tableau d'amortissement de vos créances en cours. Et si des doutes persistent sur votre situation financière, il vous sera aussi demandé de fournir une attestation actualisée des paiements.

Quels documents fournir concernant la voiture à acheter ?


Vous devez déjà avoir une idée sur la voiture que vous voulez acheter avec votre crédit auto. Pour cela, vous devez vous rendre chez le vendeur et lui exposer votre projet. Le vendeur donc vous délivrera un bon de commande signé que vous allez joindre à votre dossier de crédit auto. Soulignons cependant que le bon de commande n'est demandé que si vous optez pour le financement de votre voiture par le crédit affecté.

Pourquoi est-ce important de fournir autant de documents avant de bénéficier d'un crédit auto ?


Il est légitime de se demander pourquoi il faut fournir autant de documents avant d'obtenir un crédit auto. La réponse est toute simple : c'est la loi qui l'exige. En effet, la loi impose aux organismes de crédit de déterminer au préalable la solvabilité de l'emprunteur. Il s'agit donc d'une mesure de sécurité instituée pour :
  • Protéger le demandeur du surendettement ;
  • Prévenir et prémunir le prêteur contre les risques de non-remboursement de la dette.

Peut-on bénéficier d'un crédit auto sans justificatif ?


Le crédit sans justificatif n'est pas synonyme de crédit sans justificatif de revenus. Cela veut simplement dire qu'il s'agit d'un crédit sans justificatif d'utilisation. Notons que vous avez la possibilité de réduire la liste des pièces justificatives en optant pour certains types de crédit auto. En choisissant un crédit auto non affecté, vous n'aurez pas à justifier l'utilisation des fonds. Et par conséquent, vous aurez moins de pièces à fournir. Rappelons alors quelques types de crédits auto non affectés auxquels vous pouvez souscrire :
Avec ces crédits, vous avez une totale liberté dans l'utilisation des fonds. Vous pouvez acheter le modèle de voiture qui vous agrée. Cependant, le crédit auto non affecté ne vous protège pas lorsqu'un litige survient lors de l'achat. Vous avez l'obligation de payer la dette que vous soyez en possession ou non de la voiture.

Que faut-il savoir sur le taux réel du crédit auto ?


Le taux du crédit auto est le taux d'intérêt appliqué par l'établissement prêteur. Il constitue la rémunération du crédit auto du prêteur et est librement fixé par ce dernier. Exprimé en pourcentage, il ne doit pas dépasser le seuil fixé par la Banque de France. La fixation du taux de crédit dépend de nombreux facteurs, à savoir :
  • Le profil de l'emprunteur ;
  • La politique commerciale de l'établissement de prêt ;
  • Le prix et le type de voiture à acheter ;
  • Le coût de l'argent prêté ;
  • La durée du remboursement ;
  • Les frais liés à la gestion du dossier…
Plus connu sous le nom de taux annuel effectif global (TAEG), le taux réel doit être précisé sur le contrat de crédit. Sa mention est également obligatoire sur les offres ainsi que les supports utilisés pour des fins publicitaires (affiches, presses, pages web). Il inclut les intérêts perçus par l'organisme de crédit ainsi que les frais annexes à savoir :
  • Les cotisations des assurances ;
  • Les frais de dossier (représentent 1 à 1,5% du coût total du crédit) ;
  • Les frais de garantie ;
  • Les différentes commissions et rémunérations…
C'est un élément important dans la détermination du montant total à rembourser. Il reflète tous les frais inclus dans le coût du prêt et constitue une base de comparaison entre les différentes offres de crédit. Il est fixé par l'établissement de crédit et varie généralement entre 4,5 et 9%.

Puisque les établissements de crédit emploient différentes dénominations pour les taux d'intérêt, il est primordial de connaître la quintessence de chacune d'elles. En effet, mis à part le TAEG, nous distinguons :
  • Le taux fixe auto ;
  • Le taux variable auto ;
  • Le taux débiteur ou le taux nominal ;
  • Le taux d'usure…

Le taux fixe auto


Ce type de taux d'intérêt reste invariable durant toute la durée du prêt automobile. Cela induit le paiement des mêmes mensualités durant toute la période du prêt. C'est le taux d'intérêt que préfèrent les demandeurs de crédit à cause de sa simplicité d'usage.

Le taux variable auto


Encore nommé taux révisable auto, le taux variable auto peut diminuer ou augmenter pendant la durée du prêt. Cette variation est due à la fluctuation d'un indice de référence. Toutefois, il faut noter que ce taux variable selon les termes du contrat ne peut dépasser certaines limites.

Le taux débiteur ou taux nominal


C'est l'intérêt fixé par la banque qui tient compte uniquement du coût du crédit. Son calcul ne prend donc pas en compte les frais annexes qui sont considérés dans le TAEG.

Le taux d'usure


C'est le taux d'intérêt limite fixé par le ministère de l'Économie et des Finances. Les organismes de crédit offrant un prêt automobile ne peuvent dépasser le seuil fixé. Il est défini chaque trimestre de l'année et peut varier d'un trimestre à un autre.

Quel taux d'intérêt pour une voiture neuve et une voiture d'occasion ?


Le prix d'achat d'une voiture neuve est plus élevé que celui d'une voiture d'occasion. Par conséquent, le coût du prêt sera plus important et entraînera l'application d'un taux d'intérêt plus élevé. La solution la plus simple pour amortir ce taux est de disposer d'un apport personnel conséquent. Grâce à ce dernier, l'emprunteur peut négocier à la baisse le TAEG et réduire de ce fait le coût du crédit.

Les voitures d'occasion sont moins chères. Les taux d'intérêt qui leur sont appliqués sont généralement bas. Cependant, financer l'achat d'une voiture d'occasion est un risque pour l'organisme prêteur. Cela induit plus de dépenses pour :
  • La gestion des pannes de la voiture ;
  • Les dépenses liées à l'entretien…
Cet état de choses peut donc conduire l'organisme prêteur à augmenter le taux d'intérêt. De façon générale, le taux d'intérêt appliqué est fonction de l'ancienneté du véhicule. Le taux d'intérêt est plus élevé si le véhicule est en circulation depuis plus de 8 ans. Il revient donc au demandeur de crédit de trouver le juste milieu dans le choix de la voiture à acheter.

Ce qu'il faut faire quand vous êtes confronté à un problème sur le TAEG


Le taux annuel effectif global calculé par l'établissement de crédit peut être erroné ou non conforme à la loi. Si vous vous retrouvez dans une telle situation, vous avez la possibilité de contester les conditions d'obtention du crédit. Vous disposez d'un délai de 5 ans à partir du moment de découverte de l'erreur pour déclencher une procédure judiciaire. Si le taux d'intérêt appliqué par l'organisme de crédit dépasse le taux d'usure, alors le prêteur risque :
  • Un emprisonnement de deux ans ;
  • Une amende de 45 000 euros.
Il devra également rembourser obligatoirement les montants injustement perçus. Vous pouvez vérifier sur le site de la Banque de France si le taux de votre crédit auto est correct.

Si l'établissement de crédit ne précise pas sur l'offre le taux de crédit auto appliqué, vous pouvez contester en justice. Dans ce cas, le prêteur sera contraint :
  • Au paiement d'une amende de 4 500 euros ;
  • À appliquer au prêt le taux d'intérêt légal, ou à une déchéance du droit aux intérêts…
La contestation pour la non-précision du taux appliqué doit être effectuée durant les 5 ans qui suivent la signature du contrat.

Chez qui obtenir son crédit auto ?


Pour financer l'achat de votre nouvelle voiture, vous avez le choix entre plusieurs organismes. Vous pouvez choisir entre autres :
  • La banque traditionnelle ;
  • La banque en ligne ;
  • Les spécialistes du crédit ;
  • Les assureurs ;
  • Le concessionnaire.

La banque traditionnelle


Le premier réflexe lorsqu'on souhaite obtenir un crédit c'est de se tourner vers sa banque. De fait, pour obtenir un crédit auto, le particulier peut se rapprocher de sa banque. La banque offre plus de facilités d'obtention du crédit auto, car elle propose déjà d'autres services similaires aux particuliers. Le demandeur de crédit pourra également profiter de l'expertise d'un conseiller attitré durant tout le processus d'obtention du crédit. Les banques proposent généralement deux types de crédit pour le financement de l'achat d'une voiture :
  • Le crédit affecté ;
  • Le prêt personnel…
Compte tenu du niveau de service élevé proposé par les banques traditionnelles, les taux d'intérêt appliqués font partie des plus élevés. Vous pouvez toutefois négocier pour obtenir un prêt auto avantageux.

La banque en ligne


Les banques en ligne ont connu un développement fulgurant ces dernières années. Elles proposent quasiment les mêmes prestations que les banques traditionnelles, y compris l'offre de crédit auto. Puisque leurs coûts d'exploitation sont réduits, elles vous proposent des taux de crédit auto très attractifs. Entre autres atouts des banques en ligne, on a :
  • La gratuité des frais de dossier dans de nombreuses banques en ligne ;
  • La possibilité de profiter de nombreux services gratuits…
Faire une comparaison entre les offres proposées par les banques en ligne vous permettra donc de choisir la meilleure offre.

Les spécialistes du crédit


Recourir au service d'un spécialiste du crédit permet de bénéficier d'un service rapide et plus complet. En effet, ce sont des professionnels qui vous accompagnent du début jusqu'au remboursement du crédit en vous proposant :
  • Des services additionnels ;
  • Des offres d'assurances…
Il faut cependant souligner que l'offre de crédit auto des spécialistes du prêt est limitée. Néanmoins, vous êtes souvent exonéré du paiement des frais de dossier.

Les assureurs


Vous pouvez également obtenir auprès d'une compagnie d'assurance auto votre prêt automobile. Les conditions d'octroi de crédit que les assureurs proposent sont comparables à celles des spécialistes du crédit. Les différences se trouvent au niveau des points suivants :
  • Les TAEG proposés par les assureurs sont plus justes ;
  • Les offres d'assurances que les assureurs proposent sont celles qui conviennent à votre dossier et votre profil ;
  • Les services fournis sont de meilleure qualité et comparables à ceux proposés par les banques ;
  • La possibilité existe d'obtenir des montants de prêts automobiles plus élevés…
Notons aussi que les compagnies d'assurances proposent souvent des offres de crédit auto à des taux promotionnels. Les assureurs sont donc des acteurs qui aident à bénéficier d'un crédit auto pas cher.

Le concessionnaire auto


Vous avez la possibilité d'effectuer l'achat de votre voiture et d'obtenir le crédit dans le même établissement. Les concessionnaires vous proposent leur aide pour le financement de l'achat de la voiture de vos rêves. Pour cela, ils vous proposent par le biais de leurs sociétés de financement des offres de crédit. Les offres de crédits auto proposés sont les suivantes :
  • Le pack auto ;
  • Le crédit ballon ;
  • La location longue durée (LLD) ;
  • La location avec option d'achat (LOA).
Opter pour l'une des offres proposées par votre concessionnaire vous fait gagner du temps. C'est donc une solution de financement rapide de l'achat d'une nouvelle voiture. En revanche, les taux de crédit proposés par les concessionnaires sont souvent élevés et peu flexibles. La seule façon de diminuer vos dépenses est de négocier le prix de la voiture. Vous pouvez aussi patienter jusqu'à un temps de promotion pour profiter d'une offre moins onéreuse.

Le comparateur de crédit auto


Nombreuses sont les offres de crédit auto proposées par les divers acteurs et organismes de crédit. Choisir la meilleure offre selon vos besoins et votre profil requiert avant tout une comparaison des propositions. Il est possible de le faire soi-même. Mais, cela prendrait un temps considérable à cause des nombreux éléments qui sont à analyser. Pour comparer toutes les offres de crédit auto en un temps record, vous aurez besoin d'un comparateur de crédit auto. Un comparateur de crédit étudie plusieurs paramètres contenus dans les offres de crédit. Il s'agit notamment :
  • Du taux annuel effectif global appliqué (TAEG) ;
  • De la durée de l'emprunt ;
  • Des mensualités ;
  • Du coût du crédit ;
  • De l'assurance crédit auto (facultative)…
Le comparateur de crédit auto vous permet aussi d'accéder aux meilleures offres de prêt automobiles. C'est un formulaire gratuit disponible en ligne qui permet de trouver en quelques clics seulement la meilleure offre de crédit auto. Par exemple, Taux.com vous propose un comparateur de crédit auto qui est très pratique.

Comparateur de crédit auto : comment ça marche ?


L'utilisation d'un comparateur de crédit auto est toute simple. Voici les différentes étapes après le chargement du formulaire :
  • La saisie des informations demandées ;
  • La réception instantanée de la première réponse (la meilleure offre de crédit auto) ;
  • La précision de certaines informations plus tard afin de connaître les offre les plus économiques ;
  • La sélection de l'offre la plus adaptée parmi les offres proposées par l'emprunteur ;
  • La mise en relation de l'emprunteur et du prêteur ayant proposé l'offre choisie…
Les étapes précisées sont à titre indicatif. Elles peuvent varier d'un comparateur à un autre, même si la finalité reste la même.

Quelles sont les informations à renseigner sur un comparatif de crédit auto ?


Toutes les informations que vous aurez à fournir sont relatives à votre profil et au type de véhicule souhaité. Ces informations sont confidentielles et ne sauraient être utilisées pour d'autres fins. Ces informations sont les suivantes :
  • La nature du véhicule à acheter (neuve ou d'occasion) ;
  • Les caractéristiques du véhicule : sa marque, son modèle, sa motorisation (diesel, essence, GPL…) ;
  • Le prix de la voiture ;
  • La durée voulue pour l'emprunt ;
  • La ou les mensualités souhaitées ;
  • Le délai favorable pour l'obtention du prêt (dans l'immédiat, 1 mois après ou autre) ;
  • La situation familiale du demandeur : marié, célibataire, divorcé, Pacsé, concubinage… ;
  • Le mode d'emprunt (seul ou avec un autre partenaire) ;
  • Les revenus du demandeur ;
  • Le nombre d'enfants à la charge du demandeur ;
  • Les diverses charges du demandeur ;
  • Les informations sur le logement du demandeur (propriétaire, locataire ou hébergé par un particulier) ;
  • Les autres crédits éventuels en cours de validité contractés par le demandeur ;
  • La banque du demandeur et son ancienneté bancaire…
Il est possible que certaines de ces informations ne soient pas à renseigner sur certains comparateurs de crédit auto.

Le simulateur de crédit auto


Souhaitez-vous calculer ou connaître à l'avance les mensualités que vous aurez à payer pour votre futur prêt automobile ? Si oui, vous devez faire une simulation de prêt automobile. Le simulateur de crédit auto est un outil très efficace vous permettant d'optimiser votre prêt. Il vous permet en effet de jouer sur :
  • Le montant de l'emprunt ;
  • Les mensualités ;
  • La durée de l'emprunt ;
  • Le taux de crédit.
Afin de bénéficier du prêt le plus favorable, vous pouvez tester différents scénarios avec le simulateur de crédit auto. Avec un simulateur de crédit, vous pouvez :
  • Influer sur les mensualités d'un crédit auto et choisir celles qui vous conviennent ;
  • Connaître à l'avance le TAEG qui sera appliqué à votre crédit selon le montant emprunté et la durée d'emprunt voulue ;
  • Définir le montant idéal à prêter pour éviter le surendettement ;
  • Estimer le délai de remboursement le plus adapté à votre profil et vos prévisions budgétaires…
Le simulateur de crédit auto vous aide à adapter le crédit auto à votre capacité de remboursement. Ainsi, vous pourrez vous offrir la voiture qui correspond à votre budget. C'est un outil qui permet de prendre la bonne décision et il offre plus de chances d'obtenir le meilleur prêt automobile.

Comment fonctionne un simulateur de crédit auto ?


L'utilisation d'un simulateur ou calculette de crédit auto est très simple. Vous n'aurez qu'à remplir les champs présents. Voici quelques exemples de champs à renseigner :
  • La nature de votre projet ;
  • Le type de prêt automobile souhaité ;
  • Le montant de l'emprunt ;
  • La durée envisagée pour l'emprunt ;
  • Le TAEG ou un autre taux…
Si c'est la mensualité que vous souhaitez connaître, il suffit de remplir tous les autres champs sauf celui de la mensualité. En lançant la simulation, vous obtenez le résultat qui est fonction des renseignements donnés. Si cela ne vous convient pas, il suffit de modifier les informations jusqu'à obtenir le scénario favorable. Tout comme il l'est pour les comparateurs, l'accès aux simulateurs de crédit auto est libre et gratuit. Son utilisation doit précéder celle du comparateur et est fortement recommandée avant la souscription à un crédit auto.

Comment choisir son simulateur de crédit auto ?


Les organismes de crédit mettent à votre disposition différents simulateurs en ligne. Le choix peut s'avérer difficile. Pour bénéficier d'un service de simulation de crédit fiable, il faut prioriser les simulateurs les plus populaires, dont ceux de :
  • Cofidis ;
  • Cetelem ;
  • Franfinance ;
  • Younited Credit ;
  • Banque Casino…
Il est aussi important de vérifier si l'établissement propose en plus du simulateur de crédit auto, un simulateur du taux d'endettement. Cela vous permettra d'éviter de souscrire à un prêt automobile que vous n'êtes pas capable de rembourser.

Le crédit auto et la réponse de principe immédiate


En effectuant une demande de crédit auto en ligne, l'emprunteur peut obtenir dans l'immédiat ce qu'on appelle « réponse de principe ». La réponse de principe immédiate peut également être délivrée par une banque classique. De quoi est-il question véritablement ?

Qu'appelle-t-on réponse de principe immédiate ?


Une réponse de principe immédiate est la première réponse donnée par l'établissement de crédit. L'envoi de cette réponse n'est pas obligatoire. Elle permet cependant à l'emprunteur de savoir s'il peut prétendre ou non à un prêt automobile. En effet, grâce aux outils de traitement informatique, les établissements de crédit et les courtiers analysent expressément le dossier du demandeur. Si le dossier du demandeur est bon, alors il obtient instantanément un préaccord de financement de l'achat de sa voiture. L'obtention d'une réponse de principe immédiate :
  • N'engage pas la banque dans l'octroi du crédit demandé ;
  • N'implique pas que le demandeur est obligé de contracter le prêt…
Son émission veut simplement dire que l'organisme de crédit accepte les modalités incluses dans votre demande. Pour la validation définitive du dossier, le demandeur devra d'abord envoyer les pièces justificatives demandées par le prêteur.

Comment peut-on obtenir une réponse de principe immédiate ?


Pour obtenir une réponse de principe immédiate, le demandeur de crédit doit d'abord réaliser une simulation de crédit auto. Il devra donc fournir les informations sur :
  • Son projet d'achat de voiture ;
  • Sa situation financière ;
  • Sa situation familiale…
Les renseignements donnés doivent être vrais et vérifiables. Une fois qu'il aura validé les informations et lancé la simulation, il peut obtenir une réponse de principe.

Que faire en présence de réponses de principe de plusieurs organismes ?


La réponse de principe étant obtenue après une simulation, il est possible d'en obtenir plusieurs qui proviennent de différents organismes de crédit. En présence donc de plusieurs réponses de principe, il faut effectuer une comparaison des offres afin de dénicher la meilleure offre.

Questions/Réponses sur le crédit auto


Le crédit auto est beaucoup sollicité en France. Pour mieux vous éclairer, voici des réponses pratiques à quelques questions relatives au crédit auto.

Comment choisir la durée de remboursement de son crédit auto ?

La durée de remboursement du crédit auto a un impact significatif sur le coût total du prêt. Par conséquent, son choix n'est pas à négliger. Pour choisir la bonne durée de remboursement, vous devez considérer votre situation et utiliser un comparateur de crédit. Le dilemme réside dans le choix du paiement de petites ou de grandes mensualités, puisque :
  • Plus les mensualités seront faibles, plus la durée du remboursement sera longue ;
  • Plus les mensualités seront élevées, plus la durée de remboursement sera réduite.
Pour choisir la meilleure option, vous devez faire une bonne estimation de vos charges et de vos revenus. Dans vos calculs, il faut éviter de choisir une durée de remboursement qui mettra en péril votre budget. Vous trouverez sur internet des outils qui vous permettront de trouver la durée de remboursement la plus adaptée. Le comparateur de crédit par exemple vous permettra d'effectuer plusieurs simulations.

Peut-on souscrire à un crédit auto si l'on a un contrat de travail CDD ?

Le CDD est un contrat de travail temporaire qui ne pèse pas beaucoup aux yeux des organismes de crédit. Le CDD est en effet considéré comme une forme de précarité et ne permet pas de bien justifier votre capacité de remboursement. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas bénéficier d'un prêt auto avec un CDD. Pour bénéficier de ce financement, vous pouvez demander un examen de votre situation financière. Pour cela, vous devez :
  • Fournir vos relevés de comptes ;
  • Justifier vos charges ;
  • Prouver que vous n'êtes pas dans une situation de surendettement…
L'organisme de crédit tiendra compte de vos revenus avant de déterminer les mensualités que vous devez payer. Ces mensualités doivent en effet être en dessous du tiers du total de vos revenus.

Quel est le délai de rétraction d'un prêt automobile ?

Le demandeur de crédit auto dispose d'un délai de 14 jours (jours non ouvrés compris) pour se rétracter d'un prêt automobile. Il faut cependant noter que si l'emprunteur renonce au délai de réflexion, il ne peut plus se rétracter. Pour exercer votre droit de rétraction, il suffit de renvoyer en courrier recommandé avec accusé de réception le bordereau de rétraction. Ce dernier accompagne toujours l'offre de prêt proposé par l'organisme de crédit.

Le certificat de non-gage est-il un document important ?

Le certificat de non-gage est un document qui renseigne sur l'existence ou non d'un élément pouvant empêcher la vente d'un véhicule. Il est donc impératif de vérifier si un véhicule est gagé ou non avant de l'acheter. L'emprunteur dispose de plusieurs moyens pour obtenir le certificat de non-gage. Il peut :
  • Se munir de la carte grise du véhicule et faire personnellement une demande à la préfecture ou à la sous-préfecture du département ;
  • Effectuer toutes les formalités sur internet (téléchargement du formulaire, inscription, identification du certificat, demande de validation en ligne…) ;
  • Effectuer une demande par correspondance en précisant la marque, le numéro d'immatriculation, la puissance, la catégorie du véhicule.
La demande du certificat de non-gage permet d'immatriculer le véhicule au nom de son nouveau propriétaire. En France, ce document n'est fourni que pour les véhicules à moteur déjà immatriculé.

Est-il préférable de recourir à un courtier plutôt qu'utiliser un comparateur ?

Un courtier de crédit est un professionnel qui aide les emprunteurs à obtenir le prêt le plus adapté à leurs besoins. En d'autres termes, c'est un intermédiaire financier qui aide à trouver le prêt automobile ayant le meilleur TAEG. Le courtier joue également le rôle de négociateur et veille aux intérêts de l'emprunteur. Le courtier joue donc d'une certaine façon le même rôle qu'un comparateur de crédit et parfois plus. Pour bénéficier des avantages liés aux services de courtage, il faut s'offrir les prestations d'un bon courtier. Soulignons néanmoins que les services d'un courtier en crédit sont rémunérés alors que l'utilisation d'un comparateur est gratuite.

Le remboursement du crédit auto peut-il se faire de façon anticipée ?

Le remboursement prématuré d'un crédit auto est bien possible. C'est d'ailleurs une bonne chose pour l'emprunteur. Cependant, puisque le remboursement anticipé diminue les profits du prêteur, l'emprunteur devra payer une indemnité. Cette dernière permettra de couvrir un peu les pertes de l'organisme de crédit. L'indemnité varie :
  • Selon le ou les taux d'intérêt appliqués au prêt (taux fixe ou variable) ;
  • Le montant emprunté ;
  • La durée restante pour le remboursement du prêt…
L'indemnité ne peut être supérieure au cumul des intérêts restant. En dessous de 10 000 euros, l'emprunteur ne s'acquittera d'aucuns frais supplémentaires. De plus, il est possible de négocier les frais d'indemnisation avec l'établissement de crédit. Notons que le remboursement anticipé n'est pas faisable si la moitié du prêt est déjà payée. Certains établissements de crédit précisent dans le contrat la date limite pour effectuer un remboursement anticipé.

Peut-on cumuler le crédit immobilier et le crédit auto ?

Le cumul du crédit auto et du crédit immobilier est bien possible. Le premier est une forme particulière de crédit à la consommation et l'autre un emprunt immobilier. Cependant, pour effectuer les deux prêts, il faut disposer de ressources suffisantes. Pour bénéficier d'une offre préférentielle :
  • Faites la demande du prêt auto auprès du même organisme qui vous a offert le crédit immobilier ;
  • Optez pour un rachat de crédit si les deux prêts se trouvent dans deux organismes de crédit différents.
Quels sont les pièges à éviter lors de la recherche d'un crédit auto ?

Bien que le crédit auto soit bien encadré par la loi, il faut s'armer de prudence. En effet, certaines offres de crédit auto sont difficiles à décliner à cause de leurs taux d'intérêt très accrocheurs. Mais, foncer tête baissée peut être la source de nombreux désagréments. C'est la raison pour laquelle il est très important de prendre du recul et de bien étudier chaque offre. Il faut :
  • Vérifier si le taux d'intérêt mis en avant est bel et bien le TAEG, et non le taux nominal ;
  • Voir si la période de remboursement n'est pas limitée à 12 mois pour un crédit assez élevé ;
  • S'assurer que le taux d'intérêt proposé n'est de préférence pas variable dans le temps…
La règle est donc toute simple : ne signez aucun contrat de crédit auto sans avoir compris dans les moindres détails ses clauses et vos obligations.

Peut-on transférer son crédit auto vers un autre organisme ?

Vous avez déjà contracté un prêt automobile auprès d'un établissement financier. Cependant, un autre établissement vous propose une offre plus avantageuse. Vous vous demandez alors s'il est possible de changer d'organisme de crédit. Cela est bien possible. Par contre, l'unique solution qui existe pour transférer son crédit auto vers un autre établissement de crédit est de recourir au rachat de crédit. Ce dernier a été expliqué un peu plus haut dans l'article.

Comment payer les mensualités de son crédit auto après la perte de son emploi ?

En cas de perte d'emploi, vous pouvez sans problème rembourser votre crédit auto si vous avez souscrit à une assurance emprunteur. Cette dernière permet en effet de résoudre ces situations délicates. C'est la raison pour laquelle il est recommandé de souscrire à une assurance emprunteur. Il faut cependant noter qu'en cas de démission, l'emprunteur ne peut bénéficier de cette assurance. Dans ce cas, il doit trouver lui-même les fonds nécessaires pour effectuer le remboursement. Si vous n'avez pas souscrit à une assurance emprunteur ou avez démissionné, vous pouvez vous rapprocher de votre prêteur. Et selon les clauses du contrat, vous pouvez demander un délai de carence variable entre 3 et 6 mois. Ce sera un temps précieux pendant lequel vous pouvez trouver un autre emploi ou améliorer votre situation afin de pouvoir continuer le remboursement.

Peut-on bénéficier d'un prêt à taux zéro pour l'achat d'une voiture ?

La réponse à cette question est positive. Mais, les conditions d'achat d'une voiture à taux zéro sont strictes. Il faut impérativement que :
  • La voiture à acheter soit une voiture neuve et un modèle récent ;
  • Le remboursement du prêt soit effectué en deux ans maximum ;
  • Le demandeur du crédit auto dispose d'un apport personnel correspondant à au moins 20% du prix du véhicule…
Il n'existe aucune restriction concernant la personne qui peut bénéficier d'un prêt automobile à taux zéro. Cependant, très peu de personnes peuvent y prétendre à cause des conditions à respecter pour en bénéficier.

Exemples représentatifs du coût total du crédit auto/moto avec tous les frais applicables
  1. Exemple standard pour un financement Cofidis. Pour un prêt personnel de 7 000 € (hors assurance facultative) sur 36 mois au TAEG fixe de 5,72% : 35 mensualités de 211,62 € et une dernière de 211,56 €. Montant total dû de 7 618,26 €. Taux débiteur fixe de 5,58%. Le coût de l'assurance facultative pour un emprunteur est de 11,20 € par mois, à ajouter à la mensualité; soit un taux annuel effectif de l'assurance de 3,73% pour les garanties décès, invalidité, incapacité et un montant total dû au titre de l'assurance sur la durée totale du prêt : 403,20 €.
  2. Exemple hors assurance facultative Cetelem : pour un prêt personnel de 8 000 € sur 24 mois au Taux Annuel Effectif Global fixe de 2,00% et au taux débiteur fixe de 1,98%, vous remboursez 24 mensualités de 340,25 €, coût total du crédit : 166,00 € (dont 166,00 € d’intérêts et 0 € de frais de dossier), montant total dû : 8 166,00 €. Le coût mensuel standard de l’assurance facultative DIM (Décès, Perte Totale et Irréversible d’Autonomie, Maladie-Accident) est de 8,33 € jusqu'à 54 ans et s’ajoute au montant de la mensualité ci-dessus. L’assurance facultative est souscrite auprès de Cardif Assurance-vie et Cardif assurance Risques Divers. Le coût total de cette assurance facultative est de 199,92 €, le Taux Annuel Effectif de cette assurance est de 2,42%.
  3. Exemple standard pour un prêt projets Cofinoga. Pour un financement de 10 000 € au TAEG fixe de 1,00% (soit un taux débiteur fixe de 1,00%). Remboursement en 12 mensualités de 837,85 €. Montant total dû par l’emprunteur : 10 054,20 € hors assurance facultative.
  4. Un exemple Banque Casino pour mieux comprendre. Pour un projet Prêt Personnel avec un montant total de crédit à la consommation de 13 000 € : remboursement en 12 mensualités de 1 096,16 €, TAEG fixe de 2,20% et au taux débiteur fixe de 2,178%. Montant total dû par l’emprunteur 13 153,90 € hors assurance facultative. L’assurance facultative : pour l’option Médium (vous couvrant pour le Décès, Perte Totale et Irréversible d’Autonomie et l’Interruption Temporaire de Travail) le coût sera de 22,10 € par mois en plus de la mensualité, soit 0,17% du financement par mois. Le taux annuel effectif de l’assurance est de 3,861%. Le montant total dû au titre de l’assurance est de 265,20 €.
  5. Exemple Franfinance (hors assurances facultatives) pour un prêt de 8 000 € : vous réglez 12 mensualités de 669,90 €. Montant total du crédit : 8 000 €. Montant total dû : 8 038,80 €. Coût du crédit : 38,80 €. Taux débiteur fixe : 0,896%. TAEG fixe : 0,90%. Durée maximum du crédit : 12 mois. Coût mensuel de l’assurance DIM/CHOM (s’ajoute à la mensualité) : 15,20 €. Coût total de l’assurance DIM/CHOM : 182,40 € soit un TAEA de 4,29%. Frais de dossier : 0 €.
  6. Exemple de prêt personnel Younited Credit pour un montant total de 6 500 € remboursable en 12 mensualités de 543,22 € (hors assurance facultative). Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0,60% (hors assurance facultative). Taux débiteur fixe de 0,60%. Coût total de l’emprunt : 21,04 €. Montant total dû par l’emprunteur : 6 521,04 €. Le coût mensuel de l’assurance Décès-Perte totale et irréversible d’autonomie-Interruption de Travail suite à Accident ou Maladie-Perte d’Emploi est de 15,25 € soit un Taux Annuel Effectif de l’Assurance (TAEA) de 5,30% et un montant total dû de 182,99 €, et s’ajoute aux mensualités de remboursement de l’emprunt. Première échéance exigible entre 30 et 60 jours à compter de la mise à disposition des fonds, les mensualités étant prélevées le 4 de chaque mois.
  7. Exemple de taux crédit auto Hello bank! : pour un prêt d’un montant total de 10 000 €, et d’une durée totale de 48 mois, vous remboursez 48 échéances de 216,82 € (hors assurance facultative). Pas de frais de dossier. Taux débiteur fixe : 1,97% l’an. TAEG fixe : 1,99%. Montant total dû par l’emprunteur (hors assurance facultative) : 10 407,36 €. Intérêts : 407,36 €. En cas de souscription à l’assurance facultative (Décès, Perte totale et irréversible d’autonomie, Incapacité totale de travail) : taux annuel effectif de l’assurance (TAEA) : 1,56%, montant total dû par l’emprunteur au titre de l’assurance sur la durée totale du prêt : 321,60 €, montant de l’assurance par mois : 6,70 €, ce montant s’ajoute à l’échéance de remboursement du crédit.
  8. Exemple Carrefour Banque pour un montant total de crédit de 10 000 € sur 48 mois au TAEG fixe de 2,30% (taux débiteur fixe de 2,27%) hors assurance facultative : 48 mensualités de 218,13 €. Montant total dû par l'emprunteur : 10 470,24 €. Au titre de l’assurance facultative : TAEA fixe de 3,32%, montant total de l'assurance (Décès, Perte Totale et Irréversible d’Autonomie) 686,40 € soit un coût mensuel de 14,30 € par mois en plus de la mensualité.
  9. Exemple de Prêt Personnel Auto Financo (hors assurance facultative) : pour un montant total de crédit de 10 000 € remboursable en 48 mensualités de 222,01 € hors assurance facultative. Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 3,20% hors assurance facultative. Taux débiteur fixe de 3,15%. Perceptions forfaitaires (frais de dossier) : 0 €. Coût total du crédit : 656,48 €. Montant total dû par l'emprunteur : 10 656,48 €. Vous bénéficiez d'une première échéance à 30 jours, la durée effective du crédit est de 48 mois. Vous disposez d'un droit de rétractation. Taux Annuel Effectif de l’Assurance (TAEA) pour 1 assuré (hors surprimes éventuelles et hors garantie perte d'emploi) : 3,01% soit un coût mensuel de l'assurance de 13 € en sus de la mensualité indiquée plus haut et inclus dans l’échéance de remboursement. Le coût total de l’assurance sur toute la durée du prêt s’élève à 624 €. Contrat d'assurance facultative "Mon Assurance de personnes" n°5035 (Décès, Perte Totale et Irréversible d'Autonomie, Incapacité Temporaire Totale de travail, Perte d'Emploi), souscrit par FINANCO auprès des sociétés SURAVENIR et SURAVENIR ASSURANCES, entreprises régies par le Code des assurances.
  10. Exemple de crédit auto pas cher La Banque Postale : pour un prêt personnel Auto de 10 000 € sur 12 mois au taux débiteur fixe de 0,98%, soit un TAEG fixe de 0,99%, le remboursement s’effectue en 12 mensualités de 837,76 €. Montant total dû : 10 053,12 €. Pas de frais de dossier. Assurance Décès Invalidité facultative: TAEA de 1,59%, soit 7,08 €/mois (non inclus dans la mensualité), soit un montant total dû sur la durée totale du prêt de 84,96 €.
  11. Exemple pour un prêt Sofinco d'un montant de 8 000 € : mensualités (hors assurance facultative) 670,27 €, durée 12 mois, Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe 1,00%, montant total dû par l'emprunteur 8 043,24 €, frais de dossier 0,00 €, taux débiteur fixe 0,995%. L'assurance emprunteur facultative pour 8,75 € supplémentaires par mois. Le Taux Annuel Effectif de l'Assurance (TAEA) est de 2,457%. Le montant total dû au titre de l'assurance est de 105,00 €.
  12. Exemple pour un prêt avec justificatif de projet Oney Bank : montant emprunté 10 000 €, durée de remboursement 12 mois, mensualités hors assurance facultative 837,38 €, montant total dû 10 048,56 €, TAEG fixe 0,90%, taux débiteur fixe 0,89%.
  13. Exemple pour un prêt auto BforBank d’un montant de 15 500 € sur 60 mois : vous remboursez 60 mensualités de 284,28 €, hors assurance facultative. Le montant total dû par l'emprunteur est de 17 056,80 €. Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe est de 3,90%. Le taux débiteur fixe est de 3,832%. Frais de dossier de 0,00 €. Le coût mensuel de l’assurance facultative Décès, Invalidité, et Incapacité est de 15,50 € et s’ajoute aux mensualités ci-dessus. La mensualité avec assurance est de 299,78 €. Le montant total dû avec assurance est de 17 986,80 €.
  14. Par exemple pour un prêt Auto, Travaux ou Projets Groupama de 3 000 € empruntés sur 12 mois au Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe de 0,95% (taux débiteur annuel fixe de 0,95%), hors assurances facultatives, vous remboursez 12 mensualités de 251,29 €. Montant total dû : 5 015,48 € (15,48 € d'intérêts et sans frais de dossier). Le montant total dû au titre de l'assurance facultative (hors perte d'emploi ou senior) sur la durée du prêt est de 25,20 €, soit un coût mensuel de 2,10 € s'ajoutant à l'échéance de remboursement et un TAEA (Taux Annuel Effectif de l'Assurance) de 1,57 %. Le TAEA intègre le coût des garanties suivantes : décès, perte totale et irréversible d'autonomie, incapacité temporaire totale, invalidité.
  15. Pour un prêt personnel Auto GMF d’un montant total de 5 000 € sur 12 mois, vous remboursez 12 mensualités de 418,69 € (hors assurance facultative). Montant total dû de 5 024,28 €. Taux Annuel Effectif Global (TAEG) Fixe de 0,90% soit un taux débiteur fixe de 0,896%. Le coût mensuel de l’assurance facultative est de 4,50 € et s’ajoute aux mensualités ci-dessus. Le Taux Annuel Effectif de l’Assurance est de 2,016%. Le montant total dû au titre de l’assurance est de 54,00 €.
  16. Pour un prêt personnel auto CSF d’un montant de 13 000 € sur 60 mois, vous remboursez 60 mensualités de 243,53 €, hors assurance facultative. Le montant total dû est de 14 611,80 €. Le Taux Annuel Effectif Global (TAEG) fixe est de 4,80%. Le taux débiteur fixe est de 4,698%. Le coût mensuel de l’assurance facultative est de 10,79 € et s’ajoute aux mensualités ci-dessus. Le Taux Annuel Effectif de l'Assurance (TAEA) est de 1,890%. Le montant total dû au titre de l'assurance est de 647,40 €.
  17. Exemple pour un Prêt Jeune Actif Société Générale de 3 000 € sur 36 mois : taux débiteur annuel fixe de 1,97% soit TAEG fixe de 1,99%. Mensualités de 85,89 € (hors assurance DIT facultative). Montant total dû (hors assurance DIT facultative) : 3 092,04 € (avec frais de dossiers offerts). En cas d'adhésion à l'assurance DIT facultative, cotisation de 1,95 € par mois, à ajouter à l'échéance de crédit. Montant total dû au titre de l'assurance DIT facultative : 70,20 € soit un TAEA (taux annuel effectif de l'assurance) de 1,52%, non inclus dans le TAEG du crédit.
Les classements et résultats présents sur ce comparateur de crédit indépendant représentent une sélection de sociétés basée sur des critères objectifs et/ou subjectifs comme le TAEG, le TAEA, la simulation en ligne, les coûts, la durée de l’emprunt, le différé de remboursement, le montant emprunté, l’apport minimum, l'objet du crédit, la modulation des remboursements, les frais de dossier, la domiciliation des revenus, le prix payé pour le référencement, la popularité sur les réseaux sociaux, le remboursement anticipé, la vitesse et la convivialité du site, la qualité du service clients, etc. L'ordre de tri par défaut est la performance de l’offre.

Pour obtenir une proposition personnalisée, n’hésitez pas à remplir une simulation complète. Vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours francs à partir de la date de signature du contrat. Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d’un particulier avant l’obtention d’un ou de plusieurs prêts d’argent. Vous devez avoir plus de 18 ans et ne pas figurer au FICP. Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Taux.com meilleur taux

Partagez-nous sur
Taux.com Facebook    Taux.com Twitter    Taux.com LinkedIn    Taux.com Pinterest